l’Omnium Banque Nationale, anciennement la Coupe Rogers

Brisebois : Rafa – Une carrière remplie de grands retours

10 février, 2022
rafael nadal drops racquet after australian open victory

Photo: Martin Sidorjak

« Le plus grand retour de ma carrière », continue de répéter Rafael Nadal, trois semaines après son succès de Melbourne où il est devenu le premier joueur de l’histoire à conquérir 21 titres du Grand Chelem.

Force est d’admettre que d’effacer un déficit de deux sets pour avoir le dernier mot face à une jeunesse comme Daniil Medvedev, malgré un seul tournoi préparatoire après une longue pause à la suite de Roland-Garros fin-mai, il faut le faire.

« En Australie, nous avons assisté au triomphe du courage qui transforme ses énormes sacrifices privés en grande reconnaissance publique », écrit dans la tribune de la Marca Angel Martin, un de ses médecins depuis plusieurs années à propos de son illustre patient. 

Mais les retours après de longs arrêts sont aussi beaucoup et surtout la marque de commerce de Rafa.

Sans vouloir rien enlever à son mérite et à sa détermination, le gaucher continue de montrer à 35 ans que la résilience dont il fait désormais sa spécialité.

« À son âge, je peinais à marcher alors que lui domine son sport », affirme Yannick Noah.

On verra, mais Rafa y va pour le tour du chapeau après deux longues absences.

Retournons en 2012-2013. Obligé de mettre fin à son année de compétitions après Wimbledon, ce qui va lui faire manquer le US Open et Melbourne, il revient gagner Roland-Garros et New York.

En 2016, il fait chou blanc dans les majeurs incluant Roland-Roland où il avait dû se retirer du troisième tour avant de revenir en force faire la finale à Melbourne et éventuellement réussir un autre doublé Roland-Garros-La Grosse Pomme.

On verra pour la suite : le docteur Martin a son idée de l’histoire, le voyant comme « les anciens guerriers de Troie ».

Oups !

Qui dit que Novak Djokovic craint les vaccins ? Sachez qu’il craint encore plus Nadal.

Il aurait décidé d’aller chercher ses doses afin de ne pas laisser Rafa s’échapper dans la course à finir aux tournois du Grand Chelem.

Credit: Tennis-Canada

Martin Laurendeau au comité du Panthéon international 

Tennis Canada compte dorénavant un membre de son équipe au comité du Panthéon international de tennis à Newport.

Très bel honneur puisque Martin Laurendeau a reçu l’invitation de devenir sélectionneur de candidats. 

La proposition est de l’ex-joueur Todd Martin, devenu chef de direction depuis sa retraite.

« Jamais je ne m’attendais à une telle proposition et j’y vais avec la curiosité de voir comment tout fonctionne », raconte-t-il.

Déjà reparti… en Égypte 

Ces temps-ci, le capitaine du Canada en Coupe Davis pendant dix ans est occupé comme avant la pandémie. De retour d’Australie, où il accompagnait le jeune Montréalais Jaden Weekes, dont on a peu entendu parler en dépit de sa demi-finale endouble,il est déjà reparti en Égypte avec l’espoir que son poulain récolte ses premiers points ATP. 

FAA at the AO 2022
Credit: Martin Sidorjak

Félix-Medvedev : troisième meilleur match

Comme le décalage horaire — comme aux Olympiques — rendait les Internationaux d’Australie difficiles à suivre, voici le top trois des matchs les plus chaudement disputés pendant les deux semaines. Félix Auger-Aliassime fait partie de cette courte liste.

Personne ne s’étonnera que la finale Rafa/Daniil Medvedev soit en tête du classement devant Carlos Alcaraz/Matteo Berrettini.

La rencontre de 4 h 42 entre Félix et Medvedev a pris la troisième place devant Amanda Anisimova et Naomi Osaka.

Une excellente nouvelle

L’annonce du premier ministre François Legault que les centres Bell et Vidéotron n’auront plus à limiter le nombre de spectateurs à compter du 14 mars donne à Eugène Lapierre et à son équipe toute la marge de manœuvre pour recommencer à planifier un Omnium Banque Nationale dans un stade rempli au maximum de sa capacité en août prochain.

Mots-clés
Inscrivez-vous
Omnium Banque Nationale En Coulisse