Anciennement la Coupe Rogers

Brisebois : Un champion au pied d’argile

14 juin, 2022

Photo: Martin Sidorjak

Quelle sera la suite pour Rafael Nadal ?

Ce qu’il vient d’accomplir à Roland-Garros est costaud et tout à fait unique.

Quatorze titres en Grand Chelem sur la terre battue, c’est autant que Pete Sampras sur toutes les surfaces durant sa carrière entière. Vingt-deux majeurs à son palmarès, c’est autant que Rod Laver et Bjorn Borg en duo ou Jimmy Connors, John McEnroe et Boris Becker en trio.

Chez ses contemporains, reconquérir Paris six mois après Melbourne lui permet de devancer davantage Roger Federer et Novak Djokovic stoppés à 20 grands titres chacun.

Rafa la plus grande raquette de tous les temps ? 

Une question plus pressante est la santé du champion au pied d’argile avec les révélations sur les infiltrations qui lui ont été nécessaires durant la dernière quinzaine pour anesthésier son pied gauche souffrant. « Il faudra trouver une solution », affirme-t-il en comptant sur les conseils de son médecin avant de commencer à songer à Wimbledon.

Oubliez le scénario de retraite comme la rumeur a pu circuler à la porte d’Auteuil.

On a lu, vu et entendu les réactions. Le milieu est confiant pour la suite.

Les experts comptent sur Rafa, qui pourrait redevenir numéro un à 36 ans.

C’est connu, Rafa possède un seuil élevé de tolérance à la douleur. Si son entourage a donné le feu vert aux injections, c’est qu’on a l’assurance de ne pas compromettre sa santé. Mais au-delà de tout, il y a l’attitude. « Lorsque les choses vont plus ou moins bien, je demeure toujours positif. Je ne sais pas ce qui m’attend, mais je vais me battre », rappelle-t-il.

Gardons alors nos billets pour l’Omnium Banque Nationale.

PALMARÈS ÉPOUSTOUFLANT DE SẂIĄTEK

Photo: Martin Sidorjak

Couronnée championne de Roland-Garros pour une deuxième fois, Iga Swiatek montre des statistiques impressionnantes, à l’instar de son idole Rafa.

Il faut remonter aussi loin qu’à la semaine du 14 février à Dubaï pour saisir sa domination sur le tennis féminin. Six titres de suite et 35 victoires en ligne, ce qui lui permet d’égaler la performance de Venus Williams en 2000.

Que ce soit pour les services ou les retours, de même que pour la vitesse ou la stratégie, elle accomplit tout avec excellence sur les terrains. Parlez-en à Coco Gauff sortie en 68 minutes lors de la finale.

Une autre raison de son brio s’explique par sa manière de gérer la situation. « La pression était réelle cette fois. En 2020, je n’avais pas d’attente. Cette fois, j’ai dû travailler », dit celle qui était alors obscure 54e à la WTA alors qu’elle trône aujourd’hui au sommet de la hiérarchie à l’âge de 21 ans.

LA COMMUNICATION AURAIT PU SAUVER WIMBLEDON POUR LEYLAH

Photo: Martin Sidorjak

Oubliez immédiatement Wimbledon pour Leylah Fernandez après son quart à Paris qui lui vaut le 15e rang mondial, un sommet personnel.

Elle souffre d’une fracture de stress de grade 3 au pied droit. Le père Jorge, à la fois son entraîneur, n’est pas content.

« C’est un problème avec la WTA de ne pouvoir parler à nos joueuses pour savoir ce qui se passe. Comme entraîneur, nous savons quoi faire. Je lui aurais parlé. J’aurais voulu qu’elle arrête », a-t-il déclaré de mauvaise à TSN.

Le retour au jeu attendra maintenant le tournoi Citi (Washington) à la fin de juillet avant Toronto qui reçoit l’Omnium Banque Nationale.

SPORTS ILLUSTRATED ET…  FÉLIX

Photo: Martin Sidorjak

Inscrivez donc Félix Auger-Aliassime, 9e à l’ATP, parmi les favoris de Sports Illustrated.

“Dans les salles de presse, il est toujours brillant, réfléchi, poli et ponctuel. Bref, il est professionnel, écrit le réputé magazine américain. Il multiplie les longs matchs (des cinq manches) devant les meilleurs joueurs. Il est un éventuel champion au Grand Chelem et le tennis ne se portera alors que mieux.”

AUTRES MISES À JOUR

Photo: Tennis Canada

Rafa ne perd pas de temps avant déjà entrepris les traitements de radiofréquence à son pied gauche.

Alexander Zverev a été opéré à la cheville. C’est donc en béquilles qu’il deviendra nouveau numéro deux au monde lundi prochain.

Selon les mesures d’auditoire, 42 millions de personnes ont suivi Roland-Garros sur France Télévisions cette année pour le total le plus élevé depuis 2012.

Un sommet depuis dix ans, la finale Nadal-Ruud a été vue par 4,6 millions de personnes et celle Swiatek-Gauff par 2,1 millions. 

Malgré l’absence de Leylah Fernandez, le tennis québécois sera au tableau principal de Wimbledon, la WTA confirmant la place d’Eugenie Bouchard en raison de son 118e rang comme classement protégé.

Mots-clés
Inscrivez-vous
Omnium Banque Nationale En Coulisse