l’Omnium Banque Nationale, anciennement la Coupe Rogers

Des souvenirs indélébiles

15 août, 2021

Sous son masque, on ne peut pas voir le sourire de Dianne Purrier, perceptrice de billets, mais on peut l’entendre dans son accueil chaleureux.  

Bénévole au tournoi depuis plus de 20 ans, elle a rencontré des amateurs jeunes et vieux, d’ici ou de l’étranger, tous réunis par leur amour du tennis. Elle se souvient que lors d’un récent quart de travail, il y avait une dame âgée qui éprouvait de la difficulté à sortir son billet de son sac à main. À coup de patience et d’humour, la bénévole chevronnée l’a aidée. Un peu plus tard, Mme Purrier a revu cette femme, qui l’a immédiatement reconnue et a fait un détour pour la saluer. Mme Purrier est convaincue que même un petit geste d’attention envers un autre être humain peut avoir un impact important sur son expérience.  

« C’est agréable de savoir que vous avez illuminé leur journée pour qu’ils se souviennent de vous », mentionne Mme Purrier. « Quand vous faites leur journée, cela fait la vôtre. »

C’est une philosophie que Mme Purrier met en pratique. Lorsqu’elle parle de ses moments préférés au tournoi au cours des deux dernières décennies, sa mémoire est inondée des moments spéciaux qu’elle a vécus avec les amateurs, des joueurs et les autres bénévoles. Elle se souvient encore de l’époque où le tournoi se déroulait dans l’ancien central national de tennis, à un jet de pierre de l’actuel Centre Aviva. Elle a assisté à toutes les transformations, mais elle garde de bons souvenirs de l’époque où les choses étaient un peu moins évoluées.  

Dianne Purrier at this year’s National Bank Open.

À ce moment-là, en raison de la configuration de l’ancien stade, quand les joueurs entraient et sortaient du court, les bénévoles devaient tenir des cordes pour former un corridor et retenir les spectateurs afin que les joueurs puissent passer, se souvient Mme Purrier. Bien qu’elle aime le Centre Aviva, inauguré en 2004, elle est heureuse d’avoir encore ces souvenirs.  

« Beaucoup d’entre nous ont eu énormément de plaisir à tenir ces cordes, car nous pouvions être près des joueurs. Ce n’est plus pareil aujourd’hui à cause de la nouvelle configuration. »

Mme Purrier a occupé différents postes au cours de ses années de bénévolat au tournoi, mais chacun d’eux l’a amenée là où elle aimait être, près des gens. Elle a d’abord fait partie du comité du contrôle du stade, puis, deux ans plus tard, elle s’est jointe au comité des hôtesses qui s’occupait des VIP. Lorsque le nouveau stade a ouvert ses portes en 2004, elle est passée aux salons. En 2019, elle a joint les rangs du comité de promotion du programme Le tennis, ça compte, ce qu’elle adore.  

Dans le cadre du programme Le tennis, ça compte, les gens peuvent de procurer des billets pour le tirage moitié-moitié présenté par Banque Nationale. Ce faisant, ils soutiennent directement des programmes de tennis communautaires comme Filles. Set. Match., une initiative visant les femmes et les filles, des programmes pour les jeunes, des programmes d’amélioration des installations, des programmes de tennis en fauteuil roulant et plus encore.

Avant de prendre sa retraite, Mme Purrier a travaillé pendant 30 ans pour Ontario Power Generation et plusieurs années pour la commission scolaire de Peel. Elle reste active en jouant au tennis au White Oaks Tennis Club de Mississauga et espère pouvoir voyager à nouveau bientôt.  

Elle est mariée et a une fille, l’actrice Alana Retina Randall, qui vit à New York. Parmi ses nombreuses réussites, elle a fait partie de la distribution de la comédie musicale Motown, de Dirty Dancing, de Wizard of Oz et de l’hommage aux Pussycat Doll.

Mme Purrier a travaillé aux tourniquets pendant les neuf jours du tournoi et ne voudrait pas qu’il en soit autrement. Après avoir passé d’innombrables heures au fil des ans, elle affirme que ce qu’elle reçoit en retour en termes d’amitié et de plaisir est encore plus que ce qu’elle a donné. Alors que le tournoi touche à sa fin, elle attend avec impatience les prochaines éditions et espère continuer à créer de merveilleux souvenirs pour elle et pour les autres.   

« Je pense que la plupart des bénévoles diraient que c’est une occasion fantastique de redonner au sport, de rencontrer de nouvelles personnes et de créer des liens d’amitié même en dehors de la semaine du tournoi », confie Mme Purrier. « Il y a beaucoup d’aspects positifs. » 

Mots-clés
Inscrivez-vous
Omnium Banque Nationale En Coulisse