Anciennement la Coupe Rogers

La résilience de Diez

4 août, 2019

Un Canadien a survécu au couperet du premier tour des qualifications de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale à Montréal.

Ce n’est pas celui qu’on attendait, puisqu’on fondait quelques espoirs sur l’ex-champion junior de Wimbledon, Filip Peliwo, ou sur le Lavallois Alexis Galarneau, seuls autres porte-couleurs du pays.

Steven Diez, classé 204e et qui, à ce jour, n’a remporté qu’un seul match dans le tableau principal d’un tournoi ATP, a disposé avec classe du Kazakh Alexander Bublick en deux manches identiques de 6-4. Le Torontois de 28 ans, qui vit en Espagne, tentera dimanche de se qualifier en battant l’Américain Bradley Klahn, 13e tête de série, tombeur du Serbe Viktor Troicki.

Pour sa part, Peliwo a subi une dégelée en règle contre l’Australien John Millman, quittant le terrain après une lourde défaite de 6-1 et 6-0 en 52 minutes.

Galarneau, lui, a offert une jolie résistance au Lituanien Ricardas Berankis, un habitué du Grand Cirque, qui l’a battu 6-2 et 6-4.

Photo : Patrice Lapointe

Parmi les joueurs les plus connus, le Britannique Daniel Evans, l’Espagnol Marcel Granollers, le Croate Ivo Karlovic (en trois manches, dont un jeu décisif à la dernière), le Japonais Yoshihito Nishioka et le Coréen Soonwoo Kwon, vainqueur par 7-6 et 7-6 du Néerlandais Robin Haase, sont également passés au tour suivant.

(Photo en vedette : Steven Diez)

Inscrivez-vous
Omnium Banque Nationale En Coulisse