Anciennement la Coupe Rogers

La route vers l’OBN : Berrettini excelle sur le gazon avant Wimbledon

24 juin, 2022
Matteo Berrettini raises his arms over his head in celebration.

Félix Auger-Aliassime is defeated by Matteo Berrettini of Italy in four sets in the Wimbledon 2021 quarter-final. Photo : Martin Sidorjak/Tennis Canada

Bienvenue dans la chronique La route vers l’Omnium Banque Nationale. Chaque semaine, nous vous tiendrons au courant de toute l’action qui se déroule sur le circuit de l’ATP d’ici l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers qui se déroulera à Montréal du 5 au 14 août.  

NOMBRE DE JOURS AVANT LE DÉBUT DE L’OMNIUM BANQUE NATIONALE : 45

Juin est un mois particulier sur le circuit de tennis.

Il commence par l’apogée de la saison sur terre battue avant de basculer sur une surface qui se trouve diamétralement opposée sur spectre des terrains de tennis, le gazon.

Une fois les trophées remis à Paris, l’attention se porte immédiatement sur le All-England Club et Wimbledon devient le centre d’attention.  

Nous ne sommes qu’à quelques jours du début des Championnats, il est donc temps de regarder comment se comportent les joueurs de l’ATP Tour à l’approche du plus prestigieux tournoi de la planète.

Sur le court :

La semaine du 13 juin a été la plus déterminante dans la préparation pour Wimbledon, puisque les deux plus importants tournois préparatoires ont eu lieu au Queen’s Club de Londres et à Halle, en Allemagne.

Ces deux tournois ont revêtu encore plus d’importance depuis que la saison sur gazon a été prolongée d’une semaine, ce qui a permis d’attirer de plus grands noms aux épreuves de catégorie 500, car il y a une semaine supplémentaire entre ces tournois et Roland-Garros.

Jusqu’à présent, la saison sur gazon a été aussi imprévisible que le rebond de la balle sur l’herbe. La seule constante est Matteo Berrettini, qui s’impose rapidement comme l’un des meilleurs joueurs du monde sur cette surface.

Berrettini s’est présenté au Queen’s Club, où il était le champion en titre, après avoir conquis le titre du tournoi de Stuttgart la semaine précédente, effectuant un retour spectaculaire après avoir raté toute la saison sur terre battue à cause d’une blessure.  

Il était l’une des deux seules têtes de série, l’autre étant Marin Cilic (7e), double champion au Queen’s Club, à non seulement atteindre les quarts de finale, mais aussi à signer une victoire aux Championnats cinch. Les six autres têtes d’affiche, y compris Casper Ruud, favori du tournoi et finaliste de Roland-Garros, ainsi que Denis Shapovalov, demi-finaliste de Wimbledon en 2021, sont tombées dès le premier tour.

L’Italie a ensuite défendu son titre en battant Filip Krajinovic en deux manches en finale. Berrettini possède une fiche parfaite de 12 victoires sur le gazon en 2022 et a atteint la finale de ses quatre derniers tournois sur cette surface depuis la saison dernière, remportant trois d’entre eux.

L’épreuve de Halle, qui proposait un tableau aussi relevé que celui d’un tournoi de catégorie 500, a été à la hauteur de sa réputation.

Contrairement au Queen’s, il n’y a eu que quelques surprises. C’est finalement Hubert Hurkacz, demi-finaliste de Wimbledon l’an dernier, qui a mis la main sur le trophée grâce à un gain aux dépens du numéro un mondial Daniil Medvedev en finale.  

Le Polonais a connu tout un parcours à Halle, éliminant le champion en titre Ugo Humbert au deuxième tour, avant de faire tomber deux anciens quarts de finalistes de Wimbledon, Félix Auger-Aliassime en quart de finale, et Nick Kyrgios, au carré d’as, puis de conclure la semaine en infligeant une défaite à Medvedev en finale.

Pour Medvedev, il s’agissait d’un deuxième revers en autant de semaines sur le gazon, tandis que Hurkacz portait sa fiche globale à 5-0 en finale de l’ATP.

Participer à un tournoi préparatoire avant Wimbledon n’est pas essentiel, comme le prouve le sextuple champion Novak Djokovic qui dispute rarement une épreuve avant les Championnats. Et c’est le cas encore cette année, puisque le premier match du Serbe sur gazon sera le match d’ouverture de l’édition 2022 de Wimbledon.

Depuis 2000, le champion du Queen’s Club a atteint sept fois la finale de Wimbledon et l’a remportée à quatre reprises. Le finaliste a pris part à la finale de Wimbledon à trois occasions et un est reparti avec le trophée.

Au cours de 21e siècle, un des finalistes de Halle a accédé à la finale de Wimbledon dix fois, alors que le champion a été couronné à Wimbledon à cinq reprises. Et chaque fois, il s’agissait de Roger Federer.

À surveiller :

La quête du Grand Chelem se poursuit ?

Il y a quelques semaines, à la fin de Roland-Garros, plusieurs avaient émis l’hypothèse que Rafael Nadal allait annoncer sa retraite après la conquête de son 14e titre à la porte d’Auteuil.  

En fait, Nadal s’est contenté de promettre qu’il allait continuer de se battre et, lors de sa conférence de presse d’après-match, il a révélé qu’il avait joué malgré une intense douleur au pied qu’il ne pouvait plus supporter, mais qu’il espérait trouver un traitement qui lui permettrait de continuer à jouer.

Il n’a pas vraiment précisé s’il allait ou non poursuivre sa quête du Grand Chelem.  

Cependant, il semble de plus en plus probable que Nadal participe à Wimbledon.

Tout d’abord, son oncle et ancien entraîneur, Toni, a déclaré que Rafa avait l’intention de jouer au All-England Club. Puis, le détenteur de 22 titres de tournois du Grand Chelem a été aperçu en train de s’entraîner sur le gazon chez lui, à Majorque.

Au cours de la dernière semaine, Nadal a confirmé son désir de jouer. Il est arrivé à Londres et a été vu sur les courts de l’Aorangi Park, le centre d’entraînement de Wimbledon. Il fait également partie du tableau et a pris part à des matchs de démonstration ces derniers jours, battant Stan Wawrinka et perdant contre Auger-Aliassime. Tout indique donc que l’Espagnol a bien l’intention de tenter de réaliser le plus grand exploit au tennis.  

Qui est dans la course à Wimbledon ?

Si l’on tient compte du fait que Nadal a remporté les deux premiers grands titres de l’année et qu’il est à mi-chemin du Grand Chelem, même si le double champion de Wimbledon participe au tournoi, il ne sera pas le favori pour remporter la troisième étape. Loin de là.

Cet honneur revient au triple champion en titre Novak Djokovic, qui sera la première tête de série.

Djokovic est le grand favori pour remporter un septième titre au All-England Club et combler l’écart qui le sépare de Nadal pour le plus grand nombre de titres de simple masculin de tous les temps. L’écart perçu entre lui et le reste du peloton est énorme.

La question se pose donc : à part Djokovic, qui a une chance de souler le trophée de Wimbledon ?

Photo : Martin Sidorjak/Tennis Canada

L’édition 2022 de Wimbledon sera marquée par une page d’histoire, car ce sera la première fois depuis l’introduction des classements informatisés en 1973 que les deux premiers joueurs du monde seront absents.  

Daniil Medvedev, le numéro un, ne sera pas autorisé à concourir, car tous les athlètes russes et biélorusses sont exclus de la compétition. Quant à Alexander Zverev, deuxième mondial, il s’est retiré en raison d’une grave blessure à la cheville survenue en demi-finale de Roland-Garros.  

À moins d’autres désistements, le choix évident pour un deuxième favori est le finaliste de l’an dernier, Matteo Berrettini, puisqu’il a remporté ses deux tournois sur gazon de la saison. Au cours des trois dernières années, il n’a perdu que trois matchs sur cette surface.

Après Berrettini, les choses deviennent un peu plus floues. Nadal est près du sommet de la liste des preneurs aux livres, car il est un double champion et a atteint le carré d’as à chacune de ses deux dernières participations. La plupart le placent au troisième rang derrière Djokovic et Berrettini.

Casper Ruud (3e) n’a pas fait ses preuves sur le gazon, pas plus que l’étoile montante de 2022, Carlos Alcaraz (5e). De plus, Stefanos Tsitsipas (4e) a connu sa part de difficultés sur le gazon au cours de sa carrière.

Auger-Aliassime est peut-être une des valeurs sûres à Wimbledon. Il a atteint les quarts de finale l’an dernier avant de s’incliner face à Berrettini, et est l’un des rares joueurs du circuit qui, tout au long de sa jeune carrière, s’est montré à l’aise sur l’herbe, ayant accédé à deux finales sur cette surface.

Le Canadien a également excellé en tournois du Grand Chelem au cours des 12 derniers mois. Lors des quatre dernières épreuves, il a perdu contre un joueur qui a atteint la finale, et deux d’entre eux ont conquis les grands honneurs : Medvedev aux Internationaux des États-Unis, et Nadal à Roland-Garros.    

Hurkacz est un autre prétendant possible, compte tenu de ses bons résultats sur l’herbe et il aura le vent en poupe après son parcours à Halle. L’autre demi-finaliste de 2021, Denis Shapovalov, ne semble pas sur la bonne voie pour répéter sa performance de l’an dernier, car il est actuellement sur une séquence de cinq défaites, dont deux sur le gazon en 2022.

Ce n’est pas seulement la domination historique de Djokovic qui fait de lui le grand favori à Wimbledon. C’est le fait qu’en l’absence de Federer, Federer, Medvedev et Zverev, il n’y a pas beaucoup de joueurs qui ont démontré le potentiel de lui causer des problèmes.

Le buzz sur le court :

Papa Rafa

Quelle année pour Rafa, tant sur le court qu’en dehors ! Il n’y a pas que sa collection de trophées qui s’agrandit en 2022.

En plus de devenir le leader absolu des titres de simple masculin de tournois du Grand Chelem, de réaliser un double Grand Chelem de carrière, de connaître le meilleur début de saison de sa carrière en ce qui a trait aux victoires consécutives et de remporter les deux premières épreuves du Grand Chelem de la saison pour la première fois, l’Espagnol deviendra papa plus tard cette année.

Nadal sera le dernier membre du Big 3 à avoir un enfant. Roger Federer et Novak Djokovic ont réussi à remporter des tournois du Grand Chelem après la paternité.  

Ne manquez pas la chance de voir de près les meilleurs joueurs de l’ATP Tour cet été. Achetez vos billets maintenant !

Mots-clés
Inscrivez-vous
Omnium Banque Nationale En Coulisse