l’Omnium Banque Nationale, anciennement la Coupe Rogers

Le résumé Cashmere : Tiafoe survit ; Schnur et Polansky accèdent au deuxième tour des qualifications de l’Omnium Banque Nationale

Vous est présenté par
8 août, 2021
Vous est présenté par

par Max Gao

L’humidité et les averses par intermittence n’ont pas réussi à retarder le début de la 140e édition de l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers, samedi, alors que 24 joueurs ont amorcé leur quête d’une place au tableau principal au Sobeys Stadium.

LES TÊTES DE SÉRIE TIAFOE, PAUL ET NISHIOKA SURVIVENT À UN PREMIER TEST

Le favori Frances Tiafoe a eu la frousse contre son compatriote J.J. Wolf avant de signer un gain de 6-2, 0-6 et 6-4 en une heure et 38 minutes.

Après avoir aisément remporté la manche initiale, Tiafoe a raté deux occasions de bris au début du deuxième acte alors que Wolf semblait reprendre confiance pour ensuite forcer la tenue d’une manche décisive. Tiafoe a toutefois réussi à se ressaisir et à arracher la victoire. Dimanche, il croisera le fer avec le Finlandais Emil Ruusuvuori (7e), qui a disposé du Torontois Steven Diez.

JJ Wolf
Photo : Peter Power/Tennis Canada

Tommy Paul (2e) est parvenu à résoudre l’énigme que lui posait Liam Draxl, de Newmarket, en signant un gain de 7-6(0) et 6-4. Draxl, joueur vedette de l’Université du Kentucky, a pris l’avantage dans les deux manches, mais Paul s’est servi de son expérience pour tirer son épingle du jeu. Le jeune Américain affrontera maintenant le Britannique Liam Broady, tombeur d’Alexei Popyrin (8e) en des comptes de 5-7, 7-6(7) et 7-6(2).

Dans les autres matchs, Yoshihito Nishioka (3e) a effacé une balle de manche au premier acte pour venir à bout de l’Américain Michael Mmoh par 7-6(5) et 6-2. Dimanche, Nishioka se mesurera à l’Espagnol Feliciano Lopez (11e), qui a eu raison de l’Américain Maxime Cressy en deux manches de 7-6(4) et 6-4.

LES CANADIENS SCHNUR ET POLANSKY CAUSENT DES SURPRISES

Deux Canadiens ont joué les trouble-fête pour les têtes de série, samedi. En effet, Peter Polansky a dominé Dominik Koepfer (4e) en des comptes de 6-3 et 6-4.  Polansky, qui en est à une 14e participation à l’Omnium Banque Nationale a brisé son rival au milieu de chaque manche et n’a fait face qu’à une seule balle de bris avant de s’envoler avec la victoire. Au prochain tour, le Torontois aura comme adversaire James Duckworth (9e), qui a facilement disposé de l’Ukrainien Illya Marchenko par 6-1 et 6-3.

Brayden Schnur, de Pickering, a signé sa première victoire à l’Omnium Banque Nationale depuis 2015 en surprenant Marcus Giron (6e) en deux manches de 6-2 et 6-3. Schnur a remporté 88 pour cent de ses premières balles de service et a brisé son rival à cinq reprises. Dimanche, il fera face au Colombien Daniel Elahi Galán, qui a battu Benjamin Bonzi (12e) en des comptes de 6-3, 2-6 et 6-2.

Ricardas Berankis (10e) et le Colombien Emilio Gómez ont également eu du succès samedi et s’affronteront au dernier tour des qualifications. Berankis a signé un gain de 7-6(5) et 6-4 aux dépens du Slovaque Norbert Gombos, tandis que Gómez a arraché une victoire de 7-6(2), 6-7(2) et 7-6(4) à Max Purcell.

Mots-clés
Inscrivez-vous
Omnium Banque Nationale En Coulisse