Anciennement la Coupe Rogers

OBN 2022 : Retour à la normale

14 juillet, 2022
Eugene Lapierre talks to media at press conference in Montreal 2022

Photo : Tennis Canada

Par Paul Rivard 

On se serait cru en 2019. Ou en 2018… ou lors de toutes les éditions désormais appelées « pré-pandémiques ». Je parle ici d’une conférence de presse pour lancer l’édition 2022 de l’Omnium Banque Nationale, présidée par un Eugène Lapierre, démasqué et (toujours) jovial.  

Sur place ! Avec d’autres êtres humains à proximité ! Plusieurs membres des médias ainsi que de nombreux partenaires sportifs et commerciaux venus ressentir les premières vibrations d’un événement qui promet d’être aussi festif que spectaculaire.  

Car, rappelons que c’est sous le thème « Ressentez le tennis » que Tennis Canada a lancé sa campagne estivale, une saison qui culminera avec l’important tournoi professionnel présenté à Montréal (ATP 1000) et à Toronto (WTA 1000). Et ici, « ressentir » voulait probablement aussi dire « revivre » le tennis comme avant la pandémie.  

D’ailleurs, c’est exactement le sentiment qui semblait habiter le vice-président Lapierre, tout comme les membres de son équipe, les journalistes et les autres invités présents au cours de cette conférence tenue dans la loge principale le 14 juillet. 

Avec vue sur le court, bien évidemment. 

L’élite au rendez-vous 

Entre les 5 et 14 août, Montréal accueillera donc les meilleurs joueurs professionnels de l’ATP, dont, en point de mire, nos deux jeunes fers de lance, Félix Auger-Aliassime (9e) et Denis Shapovalov (25e).

Photo : Peter Staples/ATP Tour

Depuis l’été 2017, lorsque le Torontois a créé cette onde de choc planétaire en éliminant le numéro un mondial et légende vivante, Rafael Nadal, chaque tournoi canadien s’enorgueillit de pouvoir y présenter Denis Shapovalov. Malgré son passage à vide des derniers mois, le blond gaucher reste une attraction de premier plan pour qui aime le tennis éclatant.

Photo : Tennis Canada

Quant à son compatriote et ami, Félix Auger-Aliassime, un retour chez lui à Montréal reste une fête à tous les niveaux, sans oublier qu’il célébrera la sienne, au début du tournoi, le lundi 8 août prochain. Sans connaître les détails, sachez que si Félix n’est pas sur un court avec une raquette, ce jour-là, il s’y présentera brièvement pour recevoir un gâteau digne de sa courte, mais déjà éclatante carrière. 

Outre nos deux étoiles, on a confirmé que le reste de l’élite mondiale serait présente. Pour différentes raisons que vous devinez, il ne faudra probablement pas compter sur Alexander Zverev (2e) ni sur Novak Djokovic (7e). Mais, à moins de blessures ou de cas de COVID-19, les autres devraient en être. Et avec l’absence de points à Wimbledon, les joueurs auront faim.

Photo : Peter Power/Tennis Canada

Il suffit d’aligner les Medvedev (1er), Nadal (3e), Tsitsipas (4e), Ruud (5e), Alcaraz (6e), Rublev (8e), Sinner (10e), Norrie (11e), Hurkacz (12), Fritz (13e), Schwartzman (14e) et Berrettini (15e) devrait convaincre n’importe quel amateur de tennis que le menu de ce festin est alléchant. Voire gargantuesque. 

Parmi les amuse-gueules distribués par Eugène Lapierre, histoire de nous mettre l’eau à la bouche, notez ceux-ci : 

  • Rafael Nadal (qui a confirmé sa présence et réservé sa chambre d’hôtel) pourrait égaler le record d’Ivan Lendl avec six victoires au Canada. 
  • Stefanos Tsitsipas a participé à deux finales lors de ses trois participations à l’OBN. En quête d’une première victoire sur le sol montréalais. 
  • Carlos Alcaraz a gagné chacune des cinq finales des tournois ATP dans lesquelles il est apparu. 
  • Jannik Sinner est le deuxième plus jeune membre du Top 10 et présente déjà un dossier de 26-14 en tournois Masters 1000, en carrière. 
  • Matteo Berrettini n’a jamais disputé l’OBN. Mais le colosse italien fait partie du Top 10 mondial depuis octobre 2019 et n’en a été éjecté que tout récemment. 
  • Gaël Monfils, toujours populaire chez les amateurs, en est peut-être à sa dernière présence chez nous. 
Photo : Tennis Canada

Rappelons qu’un tournoi de cette envergure inscrit automatiquement les 44 premiers joueurs mondiaux. Mais en supposant les absences de Zverev et de Djokovic, ainsi que des blessures possibles à quelques autres du Top  44, Lapierre a tenu à rappeler quels étaient les noms des trois joueurs suivants au classement : le Finlandais Emil Rusuuvuori, le Slovaque Alex Molcan et un certain… Nick Kyrgios.  

Pour compléter le tableau principal, on attribue quatre laissez-passer, une exemption spéciale ainsi que sept autres cases qui sont attribuées à des joueurs issus des qualifications. 

Parlons-en, des qualifications ! 

Eugène Lapierre a tenu à souligner, avec raison, la grande qualité des athlètes qui participeront à ce mini-tournoi de deux jours qui permet aux autres joueurs du classement de se battre pour une des places du tableau principal. 

« Je souhaiterais presque qu’on trouve une autre façon de parler de cette étape, car ce sont des membres du Top 100 qui vont s’affronter au cours du week-end. Durant l’année, il y a des tournois qui aimeraient avoir un calibre aussi relevé que celui des qualifications dans un Masters 1000, de dire un Lapierre emporté par sa passion. Je pourrais comparer ça avec une expérience au restaurant. C’est comme si le serveur vous disait : “laissez-faire les premières pages du menu, c’est vers la fin que c’est vraiment bon.” Les matchs de qualifications sont incroyables. » 

À cet effet, et pour donner encore plus de chances aux amateurs de profiter d’un tennis de haut niveau tout en jouissant d’une étonnante proximité avec ces as de la raquette, il a rappelé que le coût d’entrée n’était que de 15 $ pour les samedi et dimanche, 6 et 7 août.  

Ces matchs, d’ailleurs, feront partie de cette initiative lancée il y a quelques années et qui s’appelle « Week-end de la famille IGA ». Dans un but de sensibilisation, d’initiation et de démocratisation à ce sport, ces trois jours sont remplis de plusieurs activités.  

Une sorte de fête… avant la fête. 

Pause mentale 

Parmi les autres sujets qui ont meublé ce point de presse, le projet Pause mentale, présenté par Valérie Tétreault. La directrice des communications de Tennis Canada, et ex-joueuse de la WTA, était toute désignée pour présenter les grandes lignes de cette initiative novatrice — et dont Bianca Andreescu est la porte-parole — en matière de bien-être, axée sur la santé mentale de tous ceux qui pratiquent le tennis au pays.  

Tous les détails sur le sujet se trouvent ici, sur le site de Tennis Canada.

En terminant, Eugène Lapierre a rappelé à quel point il était fier de son « plan vert » et de l’importance qu’il revêt en cette époque où les changements climatiques nous interpellent si vivement. 

La table est mise, ne reste qu’à attendre les invités de cette dizaine de jours où le tennis coulera à flots dans le cadre enchanteur du grand parc Jarry de Montréal. 

Mots-clés
Inscrivez-vous
Omnium Banque Nationale En Coulisse