Anciennement la Coupe Rogers

Shapovalov aura la nuit pour y penser

8 août, 2022

Pascal Ratthe/Tennis CanadaShapovalov VS De Minaur

À quatre points de l’élimination, le Canadien Denis Shapovalov a eu la vie sauve quand la pluie s’est mise à tomber, lundi soir, à l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers.

Opposé à l’Australien Alex de Minaur, il tirait de l’arrière par 7-5, 6-6 et 3-3 au jeu décisif quand les joueurs ont dû retourner aux vestiaires devant les caprices de la météo et que les organisateurs ont été contraints d’annuler la séance.

Médiocre en première manche, nerveux et erratique, le Canadien a répondu modestement aux encouragements de la foule. Le vœu qui l’habitait de répéter ses exploits de 2017 alors qu’il avait battu Rafael Nadal pour accéder aux demi-finales du Masters 1000 l’ont visiblement perturbé et lui ont fait échapper la manche initiale.

Retrouvant la puissance et la précision de ses services, il s’est donné un bris d’avance au deuxième set, mais l’embellie n’a pas tenu la route, de sorte qu’il a concédé immédiatement son service au pugnace Australien.

Le Canadien de 23 ans devra désormais attendre à mardi pour tenter de remonter la pente et d’offrir le spectacle que son talent permet d’espérer.

Deux autres matchs ont en revanche connu leur conclusion avant la pluie. Le Russe Karen Khachanov a lutté avec l’énergie du désespoir pour tenir tête à l’Argentin Francisco Cerundolo. La rencontre de 2 h 43 min s’est achevée sur le score de 7-6 (4), 5-7 et 6-3 en faveur du Russe.

L’Américain Jenson Brooksby, qui fait partie des meilleurs espoirs de son pays, a battu sans coup férir l’imprévisible Alexander Bublik en des manches expéditives de 6-2 et 6-3.

Soulignons enfin la défaite du Britannique Jamie Murray et de son comparse brésilien Bruno Soares devant le duo australo-britannique de John Peers et Daniel Evans sur la marque de 4-6, 6-3 et 10-5 au super jeu décisif.

Mots-clés
Inscrivez-vous
Omnium Banque Nationale En Coulisse