Anciennement la Coupe Rogers

Un chauffeur privé se dit le « plus chanceux des bénévoles »

13 août, 2021

Chaque année, au mois d’août, pendant le tournoi de Toronto, Ken Tower a l’occasion de vivre le rêve d’un passionné de tennis.  

Grand amateur de ce sport et professionnel de l’industrie du transport depuis 30 ans, il fait partie du comité du transport du tournoi depuis 24 ans. En tant que bénévole à l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers, Tower est responsable d’assurer le transport de certains des plus grands athlètes du monde entre les hôtels, le site et tout autre endroit où ils doivent se rendre. Tower, qui a eu l’occasion au fil des années de côtoyer des gens comme Rafael Nadal et Roger Federer, se dit le « plus chanceux des bénévoles ».  

« J’ai toujours aimé conduire », mentionne Tower. « C’est probablement le seul poste de bénévole qui vous permet de vous rapprocher des athlètes, car vous les faites monter dans la voiture avec leur équipe. Cela vous donne l’occasion de vous rapprocher du tennis professionnel. »

Tower est l’une de ces personnes qui aiment naturellement conduit. Lorsque ses deux fils étaient plus jeunes, il aimait, avec sa femme Angela, faire chaque année 20 heures de route pour se rendre à Orlando, en Floride. En 1991, il est devenu chauffeur d’autobus scolaire et travaille encore dans cette industrie à titre de directeur. Il n’a plus l’occasion de prendre la route aussi souvent, alors participer au tournoi est devenu un petit plaisir.  

Photo : Peter Power/Tennis Canada

Le comité est composé de plusieurs chauffeurs, mais les joueurs les mieux classés et les anciens champions ont généralement un chauffeur privé attitré pour la durée du tournoi. Tower a occupé ce poste pendant toutes les années où il a été bénévole.

En général, lorsqu’un chauffeur est affecté à un joueur, il le conduira chaque fois qu’il revient à Toronto s’il est encore classé parmi les meilleurs. Cela permet donc au joueur et au chauffeur de mieux se connaître. Normalement, la tâche consiste à amener le joueur à l’entraînement ou aux matchs et de le reconduire à l’hôtel. Parfois, il a également besoin d’un chauffeur pour aller au restaurant, pour faire des courses ou pour emmener sa famille dans un parc d’attractions.  

« Les joueurs peuvent vouloir aller à Canada’s Wonderland avec leur famille », explique Tower. « Mais le plus souvent, nous faisons des aller-retour entre l’hôtel et le site. »

Cette année, Tower a été affecté à Rafael Nadal, qui s’est retiré du tournoi mardi en raison d’une blessure au pied. Au cours des dix dernières années, il a conduit Justine Henin pendant le volet féminin et il a été assigné à son joueur préféré, Roger Federer, quatre années.  

« Une année où Roger Federer a été éliminé tôt, il a voulu aller aux chutes du Niagara parce qu’il avait du temps libre. »

Roger Federer and his wife by the private jet.

« Quand tu conduis le même joueur encore et encore, tu apprends à le connaître un peu. La personne se sent à l’aise avec toi et te parle un peu plus. Apprendre à connaître un Roger Federer est probablement la chose la plus géniale. »

Cette année, le commanditaire du transport est BMW, qui a fourni des véhicules bien équipés pour le transport des athlètes.  

Une fois le tournoi commencé, l’horaire dépend vraiment de l’heure du match ou de l’entraînement du joueur. Les jours de matchs, les joueurs sont pris en charge plusieurs heures à l’avance afin qu’ils puissent s’échauffer et se préparer. Ils peuvent arriver sur le site trois à quatre heures avant l’heure prévue pour leur rencontre. Après un match en soirée, un chauffeur peut rester jusqu’à 22 h ou 23 h pour ramener l’athlète à son hôtel.  

À cause des protocoles de sécurité mis en place en raison de la COVID-19, les joueurs ne sont pas autorisés à faire grand-chose en dehors du tournoi. En général, il est rare qu’un joueur éliminé au début du tournoi parte dès le lendemain. Dans de nombreux cas, il reste en ville pour continuer à s’entraîner et à se préparer pour le prochain tournoi.  

Tower prend une semaine de vacances pour travailler au tournoi et dit qu’il le fera encore pour de nombreuses années. Il a hâte de revoir ses collègues de l’équipe de transport avec qui il s’est lié d’amitié au fil des ans. Il veut aussi que les athlètes s’amusent et puissent apprécier la beauté de Toronto.  

« Je veux simplement promouvoir la ville. Je veux qu’ils passent un bon moment et qu’ils aient envie de revenir chaque année. » 

Mots-clés
Inscrivez-vous
Omnium Banque Nationale En Coulisse