Anciennement la Coupe Rogers

Une nouvelle tradition familiale

10 août, 2021

Passionné de tennis, Garrick Leyco a toujours été lié aux hommes de sa famille par les sports.  

Massothérapeute agréé base à Toronto, il était content qu’un de ses clients lui offre des billets pour assister au match entre Marin Čilić et Albert Ramos-Viñolas de lundi soir. Leyco, qui allait assister à l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers a appelé son père Rommel, son frère Kyelor et son cousin Edward pour savoir s’ils aimeraient l’accompagner. Comme ce sont également des amateurs de tennis, ils ont sauté sur l’occasion de voir du sport en personne après avoir passé une année à regarder du sport à la télévision à cause de la COVID-19. Ils espèrent faire de ce tournoi une tradition annuelle.  

« Nous étions si contents », raconte Leyco. « Les mots ne peuvent exprimer à quel point nous étions excités. Nous avons tellement été surpris. On s’est dit : “Wow, c’est presque redevenu normal après la COVID-19.” Mon frère a dit que nous devrions en faire un événement annuel. Je me suis dit : “Oui, pourquoi pas !”. »

Leyco a commencé à jouer à l’âge de 5 ans lorsque son père, qui était un joueur récréatif, l’a initié à ce sport. Lorsqu’il était enfant, à Scarborough, Leyco a fréquenté une école de tennis où il a appris les fondamentaux du sport. Lorsqu’il était adolescent, sa famille a déménagé à Thornhill, près de l’endroit où vivaient un jeune joueur du nom de Milos Raonic et sa famille. Leyco et son père se souviennent avoir vu Raonic s’entraîner de temps en temps sur les terrains municipaux avec son entraîneur Casey Curtis. Leyco se souvient d’un jour où Curtis s’est présenté et lui a demandé s’il serait intéressé par le tennis de compétition. Sceptiques, Leyco et son père ont rapidement refusé.   

« Nous pensions que c’était une arnaque. On était loin de se douter que (Raonic) allait devenir une superstar. »

Massothérapeute depuis cinq ans, Leyco s’est toujours intéressé au corps humain et à ses mouvements. Il voulait devenir un policier jusqu’à ce qu’il se déchire un ligament lors d’un entraînement tactique il y a huit ans.  

Suivant la 0recommandation de son médecin, il a décidé de ne pas se faire opérer et a entamé un processus de rééducation en travaillant avec des massothérapeutes et des physiothérapeutes. Il était découragé de ne pas pouvoir faire toutes les activités qu’il pratiquait normalement jusqu’à ce qu’il commence à recevoir des traitements de massothérapie. C’est à ce moment qu’il a décidé de poursuivre une carrière en massothérapie. Il a aussi un oncle qui est massothérapeute en Californie et qui lui a appris comment aider quelqu’un à se remettre d’une blessure grâce aux massages.  

« Avant, je pensais que c’était un truc de spa de luxe jusqu’à ce que je réalise que ce n’était pas le cas et que même les athlètes en avaient besoin », admet Leyco. « On peut aider les gens à mieux performer grâce à un bon massage sportif en profondeur. J’ai pu le constater avec moi-même et avec d’autres personnes et cela m’a beaucoup inspiré. J’ai voulu faire la même chose pour d’autres, pour leur redonner l’espoir qu’ils avaient peut-être perdu. »   

Le hasard a bien fait les choses, car pendant le tournoi, lundi, Garrick a remporté un tirage et a reçu une boîte de ruban kinésiologique SpiderTech KT, conçu pour soulager la douleur tout en soutenant les muscles, les tendons et les ligaments. Son cousin Edward était également ravi de voir leurs visages sur l’écran géant lorsqu’ils ont reçu leur prix.   

« Ils ne savaient même pas que j’étais un massothérapeute quand ils m’ont donné ce ruban kinésiologique », rigole Leyco. « Mon cousin m’a demandé si j’avais organisé ça et je lui ai juré que je n’avais aucune idée de ce qui se passait. Je pensais déjà à ma liste de patients du lendemain en me demandant sur qui je pourrais essayer ce ruban. »

Au fil des ans, Leyco a développé un talent pour voir comment les mouvements d’un athlète peuvent le rendre vulnérable aux blessures. Il ne peut s’empêcher de remarquer les petites faiblesses lorsqu’il regarde ses athlètes préférés en action.  

Heureusement pour Čilić et Ramos-Viñolas, qui jouaient sous une chaleur étouffante lundi, Leyco n’a rien remarqué d’inquiétant.

Mots-clés
Inscrivez-vous
Omnium Banque Nationale En Coulisse