l’Omnium Banque Nationale, anciennement la Coupe Rogers

caca-short-format

Une Sabalenka en pleine forme à Madrid / Du talent à revendre à Rome

14 mai, 2021

Photo: Pascal Ratthé

Critiquée dans les dernières années malgré ses neuf titres WTA, c’est une Aryna Sabalenka dominante qui s’est présentée à Madrid.  

Vue par certains comme une des joueuses ayant le potentiel de régner sur le circuit, la Biélorusse a littéralement tout renversé sur son passage en Espagne. Elle a éliminé de façon expéditive Daria Kasatkina (6-3, 6-3), Jessica Pegula (6-1, 6-2) et Anastasia Pavlyuchenkova (6-2, 6-3) avant de prendre la mesure en finale de la numéro un mondiale, Ashleigh Barty, par la marque de 6-0, 3-6 et 6-4. Sabalenka a remporté ainsi un 10e titre et un premier sur terre battue pour confirmer sa place parmi l’élite du tennis.  

Une question demeure toutefois sur toutes les lèvres  : est-ce que la Biélorusse, maintenant 4e au classement, sera en mesure de conserver ce rythme pour se hisser vers le sommet et remporter un premier titre du Grand Chelem? Seul l’avenir nous le dira, mais sa performance de Madrid est certainement encourageante!  

Un tournoi madrilène avec quelques surprises ! 

Malgré un tournoi présentant un nombre important de membres de l’élite mondiale, tels Barty (1ère), Naomi Osaka (2e) et Simona Halep (3e), quelques athlètes pointant plus loin au classement ont su créé la surprise en sol espagnol : 

  • la Tchèque Karolina Muchova a éliminé coup sur coup Osaka et la Grecque Maria Sakkari (16e), atteignant ainsi ses 3e quarts de finale en 2021. Muchova, on le rappelle, avait également rejoint les demi-finales des Internationaux d’Australie. C’est un nom à surveiller dans les prochains mois. 
  • L’Espagnole Paula Badosa (62e au moment du tournoi et maintenant 42e) s’est offerte nulle autre que Belinda Bencic (11e) pour finalement rejoindre Ashleigh Barty en demi-finales. Pour la joueuse de 23 ans, il s’agissait de son plus haut classement à vie dans un tournoi de catégorie 1000. 

Ces différentes prestations, de plus en plus récurrentes, sont la preuve que le circuit mise sur une importante profondeur en ce qui a trait à la qualité de ses joueuses. Les années à venir s’annoncent très prometteuses pour le tennis féminin! 

Gabriela Dabrowski continue de performer 

Bonne nouvelle pour le tennis canadien  : la native d’Ottawa, Gabriela Dabrowski, a obtenu une place en finale du double féminin avec sa partenaire Demi Schuurs, originaire des Pays-Bas. Classé comme troisième tête de séries, le duo s’est cependant incliné devant les Tchèques Barbora Krejcikova et Katerina Siniakova. 

Dabrowski, meilleure joueuse de double de l’histoire du pays, devra attendre un peu avant de pouvoir célébrer un dixième triomphe. Un rappel : outre ses neuf couronnes de double, son tableau d’honneur comprend également deux trophées de double mixte du Grand Chelem (Internationaux d’Australie en 2018, Roland-Garros en 2017) ainsi que dix autres finales sur le circuit de la WTA.  

Grâce à cette présence en finale, elle a toutefois gagné une place au classement mondiale en double, se positionnant désormais au 11e rang. 

Rome : un avant-goût de Roland-Garros 

L’International BNL d’Italie à Rome est toujours en cours et le tournoi avait la chance de miser sur un tableau bien garni. Outre Bianca Andreescu, tout le top 10 mondial était présent pour tenter de remporter cet autre tournoi de catégorie 1000.  

L’Américaine Serena Williams (8e) faisait d’ailleurs son grand retour sur les courts, elle qui n’avait pas joué un match depuis les Internationaux d’Australie. Même si elle s’est finalement inclinée dès le 2e tour devant Nadia Podoroska, les amateurs demeureront à l’affût de ses prochaines performances, notamment à l’approche de Roland-Garros. 

Quelques matchs clés seront prochainement à surveiller : 

  • Cori Gauff, qui s’est qualifiée pour les quarts de finale en défaisant la championne de Madrid Aryna Sabalenka en deux manches de 7-5 et 6-3, fera maintenant face à l’autre finaliste de Madrid, Ashleigh Barty. L’Américaine, qui est seulement âgée de 17 ans, affrontera ainsi une joueuse classée numéro un mondiale pour la première fois de sa carrière. 
  • Elina Svitolina (6e) affrontera la Polonaise de 19 ans Iga Swiatek en quarts de finale après avoir défait hier l’Espagnole Garbine Muguruza. Si elle gagne, elle aura potentiellement la chance de prendre sa revanche sur Ashleigh Barty, cette dernière l’ayant défaite dernièrement à Stuttgart et Miami.
  •  On sera aussi à l’affût pour le match de quart qui opposera la Croate Petra Martic (25e) à l’Américaine Jessica Pegula (31). Pegula avait notamment causé la surprise en vainquant dès le 2e tour la Japonaise Naomi Osaka. 
Tags
Sign Up For
The Rogers Cup Insider