l’Omnium Banque Nationale, anciennement la Coupe Rogers

caca-short-format

Une victoire bien méritée pour la championne Iga Swiatek

19 mai, 2021
Iga Swiatek playing tennis

Photo : Internazionali BNL Italia

Âgée de seulement 19 ans, la Polonaise Iga Swiatek en a impressionné plus d’un par ses performances à l’Open d’Italie, surtout lors de sa victoire de 6-0 et 6-0 contre la Tchèque Karolina Pliskova en finale.

À la suite de triomphe, Swiatek a amélioré sa situation de six places et a délogé Pliskova du 9e rang du classement mondial, qui est toujours dominé par l’Australienne Ashleigh Barty.

La Polonaise a tout rasé sur son passage en sol italien. En effet, elle a éliminé coup sur coup les Américaines Alison Riske et Madison Keys, puis la Tchèque Barbora Krejcikova et la cinquième tête de série Elina Svitolina avant d’indiquer la sortie à la jeune Américaine Coco Gauff.

PHOTO IGA SWIATEK

Cet incroyable parcours à Rome permettait à Swiatek de mettre la main sur son premier titre de catégorie 1000 de la WTA. La Polonaise sera-t-elle capable de poursuivre sur sa lancée et de défendre avec succès sa couronne de Roland-Garros ?

Des performances à couper le souffle

Plusieurs représentantes du Top 10 étaient au rendez-vous à Rome, notamment Barty (1re), Naomi Osaka (2e) et Simona Halep (3e). Malgré tout, quelques joueuses ont réussi à se démarquer et à créer de belles surprises. 

D’entrée de jeu, la Russe Veronika Kudermetova, 28e mondiale, a fait tomber Elise Mertens (14e) en trois manches, puis Caroline Garcia au tour suivant avant de plier l’échine face à Barty.

Pour une deuxième semaine consécutive, Osaka a mordu la poussière dès le deuxième tour. C’est l’Américaine Jessica Pegula (31e au moment du tournoi) qui a pu s’offrir cette victoire en route vers une participation aux quarts de finale. Elle sera assurément à surveiller à Roland-Garros à compter du 30 mai.

La terre battue sied à merveille à Coco Gauff. Après un premier tour ardu, l’Américaine est parvenue à se débarrasser de Maria Sakkari (17e) et d’Aryna Sabalenka (7e), championne de l’épreuve de Madrid la semaine précédente. En quart de finale, l’adolescente de 17 ans a profité de l’abandon sur blessure de Barty pour accéder à sa première demi-finale d’un tournoi de catégorie 1000 de la WTA. C’est finalement la future championne, Swiatek, qui a mis un terme à son parcours.

La chance sourit à Fichman

Belle surprise pour le tennis canadien en double ! En effet, la Torontoise Sharon Fichman et sa partenaire mexicaine Giuliana Olmos, qui ont obtenu une place au tableau principal à la suite du désistement de Barty et de Jennifer Brady, ont pleinement profité de la chance qui leur était offerte à Rome. Ainsi, elles ont arraché un gain aux favorites Mertens et Su-Wei Hsieh au deuxième tour, puis ont signé une victoire en trois manches aux dépens de Gauff et de Kudermetova en quart de finale. Au carré d’as, Fichman et Olmos ont poursuivi sur leur lancée en dominant les Japonaises Shuko Aoyama et Ena Shibahara, quatrièmes têtes de série de l’épreuve. En finale, le tandem canado-mexicain a dû combler un écart d’une manche pour la quatrième fois de la semaine avant d’infliger un revers de 4-6, 7-5 et 10-5 à la Française Kristina Mladenovic et à la Tchèque Marketa Vondrousova.  

Pour Fichman, il s’agit du quatrième titre de double de sa carrière et de son premier sacre en tournois de catégorie 1000 de la WTA. Ce triomphe lui permet de faire un bond de 19 places au classement du double et d’occuper le 31e rang mondial.  

Tags
Sign Up For
The Rogers Cup Insider