Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
WTA

KREJCIKOVA SURPREND SWIATEK À DUBAÏ

par Mike McIntyre

27 février 2023

Les Championnats Duty Free de Dubaï, première épreuve de catégorie 1000 de la WTA cette année, ont eu lieu la semaine dernière et Barbora Krejcikova a rappelé au monde du tennis de quoi elle était capable en s’imposant 6-4 et 6-2 en finale contre la numéro un mondiale Iga Świątek. « Quand tu affrontes Iga, tu dois souffrir, sinon, tu ne peux pas gagner, car elle est partout, a mentionné Krejcikova après son triomphe. Elle a d’excellents coups. Elle aime les longs échanges. Il faut donc souffrir, mais cela ne me dérange pas. »

En route vers le titre, Krejcikova a eu raison des trois meilleures joueuses mondiales : Świątek, Aryna Sabalenka et Jessica Pegula.


Ce n’est pas la première fois que Krejcikova bat Świątek alors qu’elle occupe le sommet du classement. L’automne dernier, à l’Open d’Ostrava, la Tchèque a également eu raison de la Polonaise en des comptes de 5-7, 7-6(4) et 6-3.

Krejcivova, championne du simple de Roland-Garros en 2021, a éprouvé des difficultés au cours de la dernière année. Une blessure au coude la saison passée a également contribué à ses malheurs. Mais si elle n’a pas été constante en simple, elle a néanmoins accumulé des victoires en double, remportant les quatre derniers tournois majeurs auxquels elle a participé avec sa partenaire Katerina Siniakova. Krejcikova occupe d’ailleurs le deuxième rang mondial du double.

La vedette tchèque est 16e en simple et est l’une des 16 gagnantes de tournois du Grand Chelem encore actives. Elle joue maintenant à un niveau qui fera d’elle une rivale à surveiller à l’approche de Roland-Garros.

Quant à Świątek, elle a poursuivi sa domination sur la plupart des joueuses jusqu’à la finale. Elle a aisément franchi les premiers tours du tournoi sans la moindre pitié pour ses adversaires. Ainsi, la Polonaise a balayé Leylah Annie Fernandez du revers de la main (6-1, 6-1), puis a infligé un revers à Liudmila Samsonova (6-1, 6-0). Par la suite, elle a profité du forfait de Karolina Pliskova — comme si elle avait besoin d’un repos — avant leur duel de quart de finale.

En route vers le match ultime, Świątek n’a concédé que neuf jeux et a ainsi établi un record pour le plus petit nombre de jeux perdus avant la finale d’une épreuve de catégorie 1000 de la WTA. Elle semblait imbattable avant de se frotter à Krejcikova.

DU CÔTÉ DES CANADIENNES

Le parcours des Canadiennes en simple a malheureusement été de courte durée. En effet, Bianca Andreescu a encore une fois fait face à un grand défi contre Elena Rybakina, championne en titre de Wimbledon et récente finaliste des Internationaux d’Australie. Rybakina l’a emporté en deux manches de 6-3 et 6-4.

Leylah Annie Fernandez n’a pas eu la tâche facile non plus, puisqu’elle a dû croiser le fer avec Światek au deuxième tour. Comme nous l’avons déjà mentionné, la Canadienne n’a réussi à gagner que deux jeux, mais cela était davantage dû au niveau de sa rivale que de ses propres lacunes.

En double, Fernandez a atteint les quarts de finale avec sa partenaire Bethanie Mattek-Sands avant de s’incliner face aux futures championnes, Veronika Kudermetova et Liudmila Samsonova.

RÉSULTATS DU DOUBLE

Kudermetova et Samsonova ont conquis le titre du double grâce à un gain de 6-4, 6-7(4) et 10-1 aux dépens des sœurs Latisha et Hao-ching Chan. Kudermetova défendait ainsi avec succès le trophée qu’elle avait remporté l’an dernier avec Elise Mertens. Pour Samsonova, il s’agissait de sa première couronne de double à sa toute première finale.

Lire aussi : L’étrange histoire de Jessica Pegula

Le tournoi de Dubaï a également marqué la fin de la carrière de l’ancienne numéro un du double, Sania Mirza, qui prend sa retraite après une impressionnante carrière qui l’a vue remporter les titres du double des Internationaux d’Australie, de Wimbledon et des Internationaux des États-Unis, ainsi que trois couronnes de double mixte en tournois du Grand Chelem et deux championnats de fin d’année de la WTA.

LE TENNIS AU MOYEN-ORIENT

L’Open de Dubaï a été l’un des premiers tournois professionnels de tennis que j’ai couverts en 2009, et c’est sans aucun doute un environnement favorable pour les joueurs (et les médias). Depuis lors, beaucoup d’argent a été investi dans la promotion du sport dans cette région, attirant les meilleurs du monde aux Émirats arables unis et au Qatar.

Grâce à un climat idéal pendant nos hivers au Canada, Dubaï est devenue un haut lieu du tennis hors saison, des joueurs comme Roger Federer en ayant fait une base d’entraînement pendant sa carrière. Les amateurs de tennis se souviendront assurément de Federer et de l’Américain Andre Agassi frappant des balles sur l’héliport de l’hôtel Burj Al Arab lors d’une promotion en 2005.

LE JEU DES PRÉDICTIONS DE TENNIS CANADA

Le Jeu des prédictions de Tennis Canada est de retour cette année. Les amateurs de tennis ont l’occasion de tester leur capacité de prédire les gagnants de chaque match des tableaux du simple des épreuves 1000 de la WTA et du Circuit Masters 1000 de l’ATP.

La semaine dernière, j’ai bien commencé (en première place avant la demi-finale) grâce à des choix audacieux comme Pliskova contre Sakkari, Keys plutôt que Garcia ainsi que la future championne Krejcikova face à Kasatkina et à Kvitova dans les premiers tours. Il faut savoir prendre des risques pour se démarquer, même si j’ai un peu exagéré en choisissant Coco Gauff au lieu d’Iga Świątek au carré d’as !

Inscrivez-vous dès maintenant pour pouvoir participer pour l’Open d’Indian Wells et ainsi courir la chance de remporter de superbes prix offerts par Tennis Canada ! En ce moment, je suis 69e, voyons ce que vous pouvez faire !