Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP

MEDVEDEV CONTINUE D’IMPRESSIONNER À MIAMI

par Mike McIntyre

3 avril 2023

Daniil Medvedev a poursuivi sur sa lancée à l’Open de Miami en mettant la main sur le trophée grâce à un gain de 7-5 et 6-3 aux dépens de Jannik Sinner, en finale, dimanche. Medvedev signait ainsi sa sixième victoire en autant de rencontres avec le jeune Italien.

Medvedev a joué avec la confiance de quelqu’un qui vient d’atteindre sa cinquième finale ATP consécutive et dont la fiche de 2023 est maintenant de 28 victoires et 4 défaites.

Alors qu’il servait à 5-6, 15-40, Sinner a frappé un coup droit dans le filet pour donner la manche à Medvedev qui, cette année, n’a pas encore perdu un match après avoir mené par une manche.

Trois bris ont été enregistrés dans les quatre premiers jeux du deuxième acte. Medvedev a toutefois réussi à se ressaisir en premier pour finalement conclure le duel avec un service gagnant sur sa première balle de match.

Même s’il est probable que Medvedev ne connaisse pas le même succès sur la terre battue, sa supériorité sur surface dure ne fait aucun doute.

En effet, il a remporté cinq des six tournois du Circuit Masters 1000 sur surface dure, a atteint la finale de l’autre (Indian Wells) et a conquis les grands honneurs des Internationaux d’Australie de 2021 et de 2022 ainsi que ceux des Internationaux des États-Unis de 2021. Medvedev a également la particularité d’avoir remporté ses 19 titres dans des épreuves différentes, sans aucun trophée en double !

Selon Steve Weissman, de The Tennis Channel : « Pour Medvedev, ce qu’il a réussi à Indian Wells était impressionnant, car il détestait ces courts. Puis il arrive sur une surface plus rapide et il domine et il décroche en quatrième titre en cinq tournois. Ce gars est en feu ! »

Même s’il n’a pu participer aux épreuves d’Indian Wells et de Miami, Novak Djokovic est de retour au sommet du classement, car Carlos Alcaraz n’a pu répéter son exploit de l’an dernier. Il sera donc intéressant de suivre la bataille des classements au cours des prochains mois.

En l’absence de Djokovic et de Nadal aux États-Unis le mois dernier, les amateurs ont un aperçu de ce à quoi ressemblera le tennis de « l’après-Big 3 ».

Et à en juger par ce qu’on a vu, l’avenir du tennis masculin est entre très bonnes mains.

AUTRES MOMENTS MARQUANTS À MIAMI :

En demi-finale, Alcaraz et Sinner ont disputé LE point du tournoi, et probablement de la saison du tennis masculin jusqu’à présent. Ils ont produit un échange de 25 coups, avec les meilleurs angles, la plus grande puissance et la plus grande précision que l’on puisse imaginer, y compris une réplique incroyable de Sinner après avoir récupéré un amorti et avoir dû se précipiter vers le fond du terrain pour rester en vie. Malgré leur jeune âge, c’était déjà la sixième fois qu’ils s’affrontaient et leur rivalité grandissante ne cesse d’épater.

Bravo à l’Américain Chris Eubanks, qui a joué bien au dessus de son classement pour accéder à son premier quart de finale d’un tournoi du Circuit Masters 1000. Son parcours a alimenté les conversations, dont celle que nous avons eue avec Steve Weissman à Match Point Canada.

« Il a enfin réussi à entrer dans le Top 100, passant des qualifications aux quarts de finale. Si vous ne le connaissiez pas avant, maintenant vous savez qui il est. Et vous voyez un gars comme Jamie Foxx, une vedette mondiale, venir voir jouer ce gamin et cela fait passer le tennis à un autre niveau. »

LES CANADIENS

Les Canadiens n’ont pas obtenu les résultats escomptés à Miami, car Félix Auger Aliassime et Denis Shapovalov ont connu des fins prématurées. Félix a perdu au troisième tour contre Francisco Cerundolo (25e) dans un match où son service l’a laissé tomber.

Shapovalov a aussi été éliminé au troisième tour par Taylor Fritz (9e). Au cours de ce duel, Shapovalov n’a eu aucune balle de bris.

Espérons que la transition vers la terre battue aidera les deux joueurs à trouver une autre vitesse. La feuille de route d’Auger Aliassime compte deux finales sur cette surface, tandis que celle de Shapovalov comprend la demi-finale des épreuves de Madrid et de Rome.

LE DOUBLE

En finale du double, Santiago Gonzalez et Édouard Roger-Vasselin ont eu raison d’Austin Krajicek et de Nicolas Mahut en deux manches de 7-6(4) et 7-5. Plus tôt dans le tournoi, le tandem avait pris la mesure des favoris Skupski et Koolhof. Encore une fois, les vétérans ont prouvé qu’ils avaient encore leur place au soleil ; Gonzalez est âgé de 40 ans, tandis que Roger-Vasselin se joindra à ce groupe en novembre prochain. À Indian Wells, c’est Rohan Bopanna, 43 ans, qui a été couronné champion avec Matthew Ebden.