Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
WTA

BRISEBOIS : LES GRANDES INTERROGATIONS DE 2023

par Mario Brisebois

12 janvier 2023

Parmi les choses que le tennis fait mieux que d’autres, c’est son calendrier.

Alors que le hockey de la LNH et le baseball majeur prennent une éternité pour arriver enfin aux éliminatoires ou que, dans les sports individuels, le golf attend trois mois avant le tournoi des Maîtres pour tenir une première compétition majeure, il n’existe surtout pas cette sorte d’attente avec le sport de la balle jaune. 

Dès la semaine numéro trois de la nouvelle année, place au premier tournoi du Grand Chelem de l’année avec les Internationaux d’Australie, qui commencent dès dimanche soir en raison du décalage de 16 heures avec Melbourne !

Un début de saison veut également dire une série d’interrogations afin de savoir à quoi ressemblera la situation. Voici les principales :

  • Après les fulgurants succès de Félix Auger-Aliassime en 2022, la nouvelle année pourrait-elle lui procurer un premier titre en Grand Chelem ? Pourquoi pas ?
  • Chez nos filles, est-ce qu’un retour dans le top 20 et peut-être même dans le club sélect de 10 premières est réaliste maintenant que Leylah Annie Fernandez et Bianca Andreescu ont recouvré la santé ? Elles se situent respectivement 40e et 46e en début d’année. 
  • Quel genre de réception le public des Internationaux d’Australie réservera-t-il à Novak Djokovic ces deux prochaines semaines après toute la commotion antivaccin de l’an dernier ? Si vous posez la question, sachez qu’il n’est toujours pas vacciné.
  • Avec le double de points de sa plus proche rivale, Ons Jabeur, la numéro un mondiale Iga Swiatek, qui a signé une fiche de 67-9 et remporté huit titres en 2022, poursuivra-t-elle sa domination ?
  • Un 15e succès pour Rafa à Roland-Garros en juin ?
  • Deux questions concernant Wimbledon. L’organisation va-t-elle cesser de boycotter les joueurs et joueuses russes et biélorusses en raison de la violence faite en Ukraine ? L’ATP et la WTA vont-elles redonner des points internationaux au tournoi ? 
  • À quoi ressembleront les deuxièmes carrières des nouveaux et célèbres retraités Serena et Roger ? Ce dernier sera-t-il à Vancouver en septembre pour la Coupe Laver que sa firme organise ?
  • Un nom de la relève du tennis canadien dans la mire en 2023 ? Sachez que Gabriel Diallo (227e) n’a que 25 petits points à défendre d’ici l’Omnium Banque Nationale au mois d’août, ce qui pourrait lui permettre de percer le top 100. Alexis Galarneau (207e) est aussi à surveiller attentivement.
  • Carlos Alcaraz est-il numéro un à l’ATP pour longtemps ? À 19 ans, il est le plus jeune de l’histoire à coiffer le classement de fin d’année.  
  • Comment va se dérouler la succession d’Eugène Lapierre qui cède la barre des grands tournois à Montréal ? Tout en le remerciant pour ses 22 ans de dévouement, pas de souci les amis, Valérie Tétreault est allée à la très bonne école… d’Eugène. 

Bonne année et on sera proche pour vous informer de ce qui surviendra ou pas sur les terrains comme en coulisses !

SAVIEZ-VOUS QUE ?

L’honneur de participer à une première finale en 2023 pour le tennis canadien revient à Leylah Annie Fernandez au tournoi d’Auckland, en Nouvelle-Zélande.

C’était en double en compagnie de l’Américaine Bethanie Mattek Sands, 37 ans. Elles ont plié l’échine en trois manches.