Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
WTA

Le tennis olympique : tout ce que vous devez savoir sur Paris 2024

par Pete Borkowski

16 février 2024

Trois ans seulement se seront écoulés depuis la dernière compétition olympique lorsque les joueurs entreront sur les courts de Roland-Garros en juillet, dans l’espoir de remporter l’or des Jeux olympiques de 2024 de Paris pour leur pays.

À l’approche des Olympiques, nous vous expliquons ici comment se dérouleront les compétitions et les qualifications pour cette prestigieuse manifestation sportive.

En quoi consistent les épreuves olympiques de tennis ?

Le tennis olympique se déroule essentiellement de la même manière que n’importe quel autre tournoi de tennis de haut niveau.

Il y aura cinq épreuves : le simple féminin et masculin, le double masculin et féminin ainsi que le double mixte.

Les tableaux du simple comprendront 64 joueurs et six tours, ce qui les rend similaires à ceux des tournois de catégories 1000 de la WTA et de l’ATP. En double féminin et masculin, 32 équipes se feront la lutte, tandis qu’elles ne seront que 16 pour le double mixte.

Tous les matchs seront disputés au meilleur de trois manches avec jeu décisif (premier à 7 points) à 6 jeux partout pour toutes les manches. Pour le double, un super jeu décisif de 10 points est guise de troisième manche, comme pour les tournois 1000 de l’ATP et de la WTA.

Une différence est que les perdants des demi-finales ne sont pas automatiquement éliminés et doivent s’affronter pour la médaille de bronze.

Lire aussi : Har-Tru devient la surface officielle de l'Omnium Banque Nationale et le fournisseur officiel de peinture de Tennis Canada

La plus grande différence entre les Olympiques et les autres tournois professionnels est l’admissibilité des joueurs.

Qui peut participer aux Jeux olympiques ?

L’admissibilité aux Jeux olympiques est différente de celle des épreuves des circuits professionnels, qui est basée uniquement sur le classement.

Le classement est aussi un facteur pour les Olympiques et c’est ceux du 10 juin 2024 qui seront pris en considération, les premiers publiés après Roland-Garros. Les 56 premiers et premières aux classements du simple de l’ATP et de la WTA accèdent directement au tableau principal, sous certaines conditions.

Chaque pays est limité à quatre athlètes en simple et à deux équipes de double. Si un pays compte plus de quatre athlètes dans le Top 56, seuls les quatre premiers pourront être choisis. Par exemple, en date du 12 février, la Tchéquie compte sept femmes dans le Top 56 de la WTA, mais seulement quatre pourront compétitionner à Paris.

Cliquez ici pour consulter les classements de l’ATP.

Cliquez ici pour consulter les classements de la WTA.

La participation à la Coupe Davis ou à la Coupe Billie Jean King pendant le cycle olympique, dans ce cas-ci depuis 2021, est une condition pour être admissible. Un joueur doit avoir été nommé au sein de l’équipe et avoir été présent à un minimum de deux rencontres, dont au moins une en 2023 ou 2024.

Le Canadien Milos Raonic, qui a fait part de son désir de participer aux Jeux olympiques, a récemment satisfait aux exigences de la Coupe Davis en se présentant à chacune des deux dernières rencontres d’Équipe Canada présentée par Sobeys. Même s’il n’a pas joué lors des qualifications à Montréal en février, sa simple présence a été suffisante pour satisfaire aux exigences.

Si un joueur ne satisfait pas à cette exigence, un comité pourra évaluer s’il existe des circonstances atténuantes et pourrait permettre au joueur de participer. Rafael Nadal fait partie des joueurs qui ne satisfont pas aux exigences de la Coupe Davis et dont la candidature devrait être évaluée par le comité.

Lire aussi : Nouvel horaire pour l’Omnium Banque Nationale de 2024 en raison des Jeux olympiques

Les huit dernières places de chaque tableau principal du simple seront attribuées selon divers critères. Six sont des places de l’ITF et seront attribuées aux médaillés d’or et d’argent des Jeux panaméricains de 2023, aux champions des Jeux asiatiques de 2022 et des Jeux panafricains de 2023 (qui seront disputés en mars 2024). Il reste deux places pour un ancien champion ou une ancienne championne olympique ou d’un tournoi du Grand Chelem, à condition que cet athlète fasse partie du Top 400.

Voici les joueurs qui ont obtenu leur place en remportant des compétitions régionales :

  • Facundo Diez Acosta (ARG – champion des Jeux panaméricains)
  • Tomas Barrios Vera (CHI – finaliste des Jeux panaméricains)
  • Laura Pigossi (BRA – championne des Jeux panaméricains)
  • Maria Lourdes Carle (ARG – finaliste des Jeux panaméricains)
  • Zhizhen Zhang (CHN – champion des Jeux asiatiques)*
  • Qinwen Zheng (CHN – championne des Jeux asiatiques)*

*Zhang et Zheng sont classés dans le Top 56 et n’auraient pas besoin de cette place pour participer aux Jeux olympiques.

Les anciens champions de simple de tournois du Grand Chelem et les médaillés d’or olympiques suivants pourraient être admissibles à l’une de ces places :

  • Marin Cilic (CRO)*
  • Angelique Kerber (GER)*
  • Naomi Osaka (JPN)
  • Rafael Nadal (ESP)*
  • Stan Wawrinka (SUI)
  • Caroline Wozniacki (DEN)

*Nadal, Cilic et Kerber pourraient avoir besoin d’utiliser leur classement protégé puisqu’en date du 12 février 2024, ils ne font pas partie du Top 400.

Andy Murray, double champion olympique et détenteur de trois titres de tournois du Grand Chelem, occupe actuellement le 50e rang de l’ATP et pourrait avoir besoin d’une place de l’ITF.

La dernière place est une « place universelle » pour laquelle les comités olympiques nationaux peuvent poser leur candidature. La date limite pour soumettre les candidatures était le 15 janvier et une commission attribuera cette place.

Pour le double, les joueurs du Top 10 du classement de double sont admis directement à condition que leur partenaire fasse partie du Top 300. Après cela, les places sont déterminées en fonction du classement combiné des deux membres de l’équipe.

Les admissions au double mixte sont aussi déterminées par le classement combiné de l’équipe.

Le pays hôte, en l’occurrence la France, reçoit une place supplémentaire pour chaque tableau.

Pour l’ensemble des cinq épreuves, un pays ne peut déléguer plus de six hommes et six femmes. Pour le Canada, les nominations finales seront effectuées par le comité de sélection olympique de Tennis Canada.

Cliquez ici pour consulter le statut d’admissibilité actuel des joueurs canadiens.

Cliquez ici pour vous procurer des billets pour le tournoi de l’ATP de Montréal.

Cliquez ici pour vous procurer des billets pour le tournoi de la WTA de Toronto.