Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
Australian Open

BRISEBOIS : QUI SERA LE NUMÉRO UN MONDIAL APRÈS LES INTERNATIONAUX D’AUSTRALIE ?  

par Mario Brisebois

30 janvier 2023

Il n’y a pas qu’au tunnel Louis-Hippolyte Lafontaine que le trafic est lourd.  À Melbourne, la circulation est dense afin de savoir qui dominera le classement ATP après le premier tournoi du Grand Chelem de l’année. 

Plus jeune de l’histoire (19 ans) à se hisser au sommet du classement de fin d’année, Carlos Alcaraz ne possède plus son destin entre les mains. À la suite de son forfait pour blessure à la jambe droite, le jeune Espagnol perdra les 90 points acquis l’an dernier grâce à un troisième tour. Ils sont désormais trois prétendants à pouvoir le déloger.

Voici un aperçu des possibilités qui s’offrent à eux :

STEFANOS TSITSIPAS 

Présentement 4e joueur mondial, le Grec a 720 points sur la table en raison de son carré d’as de 2022. Il doit donc absolument ravir le titre pour espérer atteindre le sommet.

NOVAK DJOKOVIC 

Évacué d’Australie l’an dernier dans une dérive anti-vaccinale qui a détourné l’attention du tennis, il n’a évidemment pas de points à défendre alors qu’il y va pour le record de dix titres australiens et d’un 22e trophée du Grand Chelem qui lui permettrait d’égaler la marque de Rafa.

Destitué du premier rang au début de juin et maintenant 5e, il ne lui faut rien de moins que la victoire finale.

CASPER RUUD

Deuxième chance pour le Norvégien de prendre la tête après l’occasion gaspillée à Flushing Meadows l’an dernier.

La porte est ouverte pour la deuxième tête de série, classée 3e à l’ATP. Il n’a aucun point à défendre puisqu’il était absent (cheville amochée) à Melbourne il y a douze mois.

Ruud coiffera le classement mondial s’il l’emporte en Australie, ou se rend en finale sans se faire sortir par Stefanos Tsitsipas ou Novak Djokovic.

RAFAEL NADAL

Bien que 2e dans la hiérarchie et le plus proche d’Alcaraz dans les points (6 820 contre 5 770), Rafa n’a aucune chance cette fois de remonter en tête puisqu’il a remporté le maximum de 2 000 points l’an dernier.

FÉLIX AUGER-ALIASSIME

Malgré sa défaite crève-cœur l’an dernier alors qu’il menait 2 manches à 0 contre le finaliste Daniil Medvedev, il a tout de même franchi à Melbourne une étape majeure dans sa carrière avec son quart de finale qui lui avait permis de faire son entrée au top 10 (9e), où il s’était maintenu le reste de l’année.

Maintenant, avec 3 895 points, Félix pourrait accéder au club sélect des cinq premiers en se rendant jusqu’au bout. 

CHEZ LES FEMMES

Pas de souci du côté féminin. Iga Swiatek est indélogeable de son trône de reine du tennis. 

La Polonaise est tellement dominante à 21 ans qu’elle fait plus que doubler sa plus proche rivale Ons Jabeur (11 015 points contre 5 180) au classement.

Aidée par sa séquence de 37 victoires, Swiatek survole tellement son sport qu’elle demeurera au sommet même en perdant tous ses matchs d’ici Roland-Garros… même si c’est irréaliste.

POUR NE RIEN MANQUER

Malgré le décalage horaire qui place Melbourne en avance de 16 heures sur Montréal et l’ensemble du Québec, les Internationaux d’Australie se jouent néanmoins dans nos salons le soir jusqu’au petit matin, sans interruption la nuit bien sûr.  

Les diffuseurs sont RDS ou RDS 2 (quand les Canadiens ou les éliminatoires du football américain sont au programme), de même que TSN.