Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
Résultats des c...

DANIIL MEDVEDEV REMPORTE SON PREMIER TITRE SUR TERRE BATTUE À ROME

par Mike McIntyre

23 mai 2023

Daniil Medvedev a ajouté un peu d’intrigue à la veille de Roland-Garros en se présentant comme un candidat légitime grâce à son triomphe à Rome. Il s’agit de son premier sacre sur terre battue et pour quelqu’un qui a admis avoir eu des difficultés sur cette surface dans le passé, il semble vraiment à l’aise maintenant.

En finale, Medvedev a vaincu l’étoile montante Holger Rune en des comptes de 7-5 et 7-5, vengeant ainsi sa défaite aux mains du Danois en quart de finale à Monte-Carlo.

Quand on lui a demandé quelle était la place de cet exploit dans sa carrière, Medvedev a répondu ceci :

« D’une certaine manière, il arrive au premier rang, car c’est mon premier titre sur terre battue. Je n’aurais jamais pensé réussir cela… C’est spécial, car je ne pensais pas que cela allait arriver. Je n’arrive toujours pas à le croire – non pas que j’ai gagné, mais que j’ai si bien joué cette semaine. Je n’y crois toujours pas. »

Medvedev ajoute donc un 20e titre à son palmarès. Mais le plus impressionnant, c’est qu’il a conquis ses 20 trophées dans des tournois différents.

Cette semaine, à Match Point Canada, Gill Gross, présentateur respecté de Tennis Channel, était notre invite et voici ce qu’il a dit au sujet des chances de Medvedev sur la terre battue maintenant qu’il a gagné à Rome :

« Je pense vraiment qu’il est sur la bonne voie. Il faut regarder les faits : il a remporté un tournoi du Grand Chelem, plusieurs finales. Il occupe le premier rang de la Course et il vient de gagner à Rome. De quels autres critères avez-vous besoin pour le considérer comme un sérieux prétendant, à moins que vous ne vouliez le pénaliser pour ses résultats au cours des 3 ou 4 dernières années, qui n’ont pas été à la hauteur de ce qu’il a été capable de faire sur le ciment ? »

Medvedev a commencé l’année lentement et s’est éteint rapidement à Melbourne. Il a toutefois pris son élan sur surface dure en février et en mars, remportant trois titres consécutifs, atteignant la finale à Indian Wells et gagnant le trophée à Miami avant de passer à la terre battue. Il vient de se hisser au deuxième rang mondial, ce qui sera avantageux pour son tableau à Roland-Garros.

LE RESTE DU TABLEAU

Si le fait que Medvedev a conquis son premier titre sur terre battue est une grande nouvelle, la surprise du tournoi s’est produite au troisième tour lorsque Carlos Alcaraz a été éliminé par le 135e mondial Fabian Marozsan en deux manches de 6-3 et 7-6(4).

Pour Marozsan, il s’agissait de la plus grande victoire de sa carrière.

« Je suis très heureux. J’y ai rêvé hier soir. J’ai essayé de faire quelque chose de spécial, de gagner quelques jeux ou une manche et je viens de battre le deuxième mondial. Je n’arrive pas à y croire. Tout était parfait aujourd’hui. »

Après avoir été couronné à Barcelone et à Madrid, Alcaraz a peut-être été rattrapé par la fatigue. Malgré la défaite, l’Espagnol de 20 ans termine sa préparation pour Roland-Garros avec une fiche de 22 gains et 2 revers sur la terre battue cette année. Plusieurs le considèrent d’ailleurs comme étant le grand favori à Paris.

On pensait que Casper Ruud allait être une menace cette année sur l’argile, compte tenu de ses résultats antérieurs sur cette surface, notamment sa finale à Roland-Garros en 2022. Bien qu’il ait remporté le titre d’Estoril au début d’avril, il n’a guère fait mieux qu’une fiche de 2-3 avant de redécouvrir son jeu à Rome où il a atteint la demi-finale. Il est tombé face à Rune, mais Ruud semble néanmoins prêt à faire des dégâts à Roland-Garros, ce qui est exactement ce à quoi nous nous attendions au début de la saison sur terre battue.

Stefanos Tsitsipas a également connu un bon tournoi avant de perdre 7-5 et 7-5 au carré d’as contre Medvedev.

Quant à Novak Djokovic, il continue de se chercher sur l’argile et a baissé pavillon en quart de finale face à Rune. Son coude lui cause-t-il encore des ennuis ou est-ce que le double champion de Roland-Garros n’a pas encore trouvé ses marques sur la terre battue ?

LE DOUBLE

C’est le duo négligé composé de Hugo Nys et de Jan Zielinski qui a été couronné champion du double à la suite de sa victoire de 7-5 et 6-1 aux dépens de Robin Haase et de Botic van de Zandschulp. Le tandem a dominé la compétition sans perdre une manche et bien que les résultats de Nys et de Zielinski sur terre battue n’aient pas été constants avant le tournoi de Rome, les deux joueurs sont capables d’exceller en double comme le prouve leur finale aux Internationaux d’Australie en début d’année.

LES CANADIENS

Les choses ne se sont pas améliorées pour Félix Auger-Aliassime sur l’argile, car il est tombé dès son premier match (6-4, 4-6, 7-5) contre Alexei Popyrin. C’est d’ailleurs la deuxième fois consécutive qu’il s’incline dès son premier duel dans un Masters 1000.

Cette semaine, Félix participe au tournoi de Lyon (ATP 250) et espère prendre un peu d’élan à l’approche de Paris. Il y a un an, le Canadien avait accédé aux huitièmes de finale à la Porte d’Auteuil avant de perdre en cinq manches contre Rafael Nadal.