Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
Destination OBN...

Destination OBN propulsée par la STM : Les rivalités à l’honneur à Wimbledon

Bienvenue à Destination OBN. Chaque semaine, nous vous tiendrons au courant de l’action sur le circuit de l’ATP en route vers l’Omnium Banque Nationale qui aura lieu à Montréal du 3 au 12 août.

Jours avant l'Omnium Banque Nationale : 25

À surveiller

La première moitié du tableau masculin de Wimbledon, qui jouera mardi, propose certaines des rivalités les plus intéressantes de l’ATP Tour.

En quart de finale, Carlos Alcaraz et Tommy Paul croiseront le fer pour la cinquième fois et leurs affrontements ont toujours été empreints de suspense. Ils se sont partagé leurs quatre derniers duels ; trois d’entre eux se sont rendus à la limite, et deux ont été ponctués de jeux décisifs.

Il s’agira toutefois de leur première rencontre sur une surface autre que le ciment. Fait intéressant, les deux victoires de Paul ont été obtenues au Canada lors des deux dernières éditions de l’Omnium Banque Nationale.

Lire aussi : Les forces en présence à l’ATP - Les jeunes loups veulent confirmer leur statut de leader à Wimbledon

L’autre quart de finale est un renouement avec l’une des plus grandes rivalités des deux dernières saisons. Jannik Sinner et Daniil Medvedev s’affronteront pour la 12e fois, les sept derniers affrontements ayant eu lieu au cours des 18 derniers mois. Il s’agira de leur sixième duel depuis les Internationaux des États-Unis de 2023.

Cette rivalité a été marquée par des séquences victorieuses. Medvedev a remporté les six premiers matchs, et maintenant, Sinner a la chance de lui rendre la pareille, car il a gagné les cinq derniers. À l’instar de Paul et d’Alcaraz, il s’agit de leur premier affrontement en dehors des courts de surface dure.

Lire aussi : Djokovic remis à temps pour Wimbledon

Si la logique est respectée dans ces deux quarts de finale, ce sera Sinner contre Alcaraz au carré d’as, dans ce qui serait une reprise de la récente demi-finale de Roland-Garros que l’Espagnol a remportée en cinq manches. En 2022, à Wimbledon, Sinner avait gagné en quatre manches.

Medvedev et Alcaraz ont également une histoire à Wimbledon. Ils se sont affrontés au All England Club deux fois au cours des trois dernières années, chacun ayant signé une victoire.

Bien que Sinner et Paul n’aient pas beaucoup de passé commun, il s’agirait tout de même d’un match à surveiller, puisque l’Américain a remporté leur seul duel sur gazon, soit en 2022, à Eastbourne.

Sur le court

Après quatre tours, la compétition masculine à Wimbledon a été relativement calme. Chaque quart de finaliste est une tête de série, les cinq premiers joueurs et six des dix premiers sont encore dans la course.

Cela ne veut toutefois pas dire qu’il n’y a pas eu de surprises.

Et la plus grande du tournoi est sans doute celle causée par Giovanni Mpetshi Perricard, un joueur repêché des qualifications.

Le Français de 6 pi 8 po a pleinement profité de sa deuxième chance en battant Sebastian Korda (20e) en cinq manches au premier tour. Il a ensuite eu raison de Yoshihito Nishioka et d’Emil Ruusuvuori avant que Lorenzo Musetti l’élimine au quatrième tour.

Lire aussi : Shapovalov vaincu par Shelton au troisième tour de Wimbledon

Avant Wimbledon, Mpetshi Perricard n’avait jamais remporté un match dans un tournoi du Grand Chelem. Cependant, son puissant service sied très bien au gazon du All England Club. Au cours de ses quatre matchs, il a produit 115 aces, soit 35 de plus que tout autre joueur du tableau masculin et plus du double que tout autre joueur ayant atteint les huitièmes de finale. Contre Korda, il en a réalisé 51 !

Les meilleurs joueurs de l’ATP seront de retour à Montréal cet été pour l’édition 2024 de l’Omnium Banque Nationale du 3 au 12 août, au Stade IGA. Les billets sont déjà en vente. Achetez les vôtres dès aujourd’hui !

Feature Photo : Martin Sidorjak