Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
WTA
Résultats de l'...

Moment fraîcheur Peroni Nastro Azzuro : récapitulatif du jour 6 à l’OBN

par Tennis Canada

11 août 2023

Présenté par

Swiatek vient à bout de la pluie et de Muchova ; Fernandez tombe aux mains de Collins

Quand Jessica Pegula a facilement indiqué la sortie à Jasmine Paolini 6-4 et 6-0 en début d’après-midi, peu de gens (sauf peut-être les météorologues) auraient pu prédire le genre de journée qui nous attendait.

La reprise tant attendue de la finale de Roland-Garros entre Iga Swiatek (1re) et Karolina Muchova (14e) a commencé à 12 h 30 sous un ciel légèrement couvert. Swiatek n’a accordé qu’un jeu à la manche initiale, mais de nombreux changements de momentum au deuxième acte ont rendu le duel beaucoup plus serré.

Au moment où Muchova a magistralement brisé la quadruple championne de tournois du Grand Chelem pour empocher la deuxième manche, la météo a décidé de faire durer le suspense un peu plus longtemps.

Iga Swiatek
Photo : Pascal Ratthé

Correction, beaucoup plus longtemps.

Le match a été retardé de près de sept heures (avec une brève période au cours de laquelle les joueuses ont disputé 10 points avant le retour de la pluie). La rencontre de Daria Kasatkina (10e) et de Marie Bouzkova sur le Court Rogers a aussi été retardée, avant que l’action ne reprenne vers 21 h.

Kasatakina, qui n’a pas encore perdu une manche cette semaine, a finalement pris la mesure de Bouzkova en des comptes de 6-3 et 6-4. Quant à Swiatek, elle a réussi à conserver le bris qu’elle avait obtenu durant la courte reprise pour remporter la digne suite de la finale de Roland-Garros.

Trois matchs retardés par la pluie ont dû être présentés en même temps pour accommoder l’horaire. Dommage, car ils promettaient tous d’être palpitants.

Coco Gauff
Photo : Patrice Beriault

Sur le Court 9, Coco Gauff a été expéditive en disposant de la championne de Wimbledon, Marketa Vondrousova, en deux manches de 6-3 et 6-0.

Sur le Court Rogers, Elena Rybakina (3e) n’a fait qu’une bouchée de Sloane Stephens même si elle a dû faire examiner son épaule droite. Rien de trop grave, car la Kazakhe n’a perdu qu’un seul jeu par la suite dans un gain de 6-3 et 6-3.

Le match vedette de la soirée opposait la Canadienne Leylah Fernandez et l’Américaine Danielle Collins, une joueuse extrêmement coriace issue des qualifications. Fernandez – et le public montréalais – a pu le constater, car l’Américaine était dominante en fond de terrain, réduisant le temps de réaction de la Montréalaise, comme cette dernière à l’habitude de le faire contre d’autres adversaires.

Grâce à sa victoire de 6-2 et 6-3, Collins accède à son premier quart de finale de la WTA depuis Miami en 2022. Prochain défi : Swiatek.

Leylah Fernandez
Photo : Pascal Ratthé