Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
WTA
Destination OBN...

Destination OBN Montréal : Tapis vert et billets verts

par Paul Rivard

27 juin 2023

Bienvenue à Destination OBN. Chaque semaine, nous vous tiendrons informés de toute l’action sur le circuit de la WTA alors que nous nous rapprochons de l’Omnium Banque Nationale qui aura lieu à Montréal du 4 au 13 août.

JOURS AVANT L’OMNIUM BANQUE NATIONALE : 37

LE BUZZ À L’EXTÉRIEUR DES COURTS

L’OBN offrira la parité des bourses dès 2027

L’année 2027 sera marquée d’une pierre blanche dans l’histoire du tennis professionnel chez nous. Dans quatre ans, les bourses seront identiques pour les femmes et les hommes à l’Omnium Banque Nationale (OBN).

Cette importante annonce du 27 juin a enchanté bien des personnes en commençant par nos fers de lance du tennis féminin.

« Sans le travail exceptionnel de Billie Jean King, du groupe des neuf pionnières (Original Nine), de Venus Williams et de bien d’autres joueuses dans leur sillage, nous ne serions pas ici aujourd’hui. »

- Bianca Andreescu

« Je suis tellement ravie, en tant que joueuse canadienne active, de vivre l’histoire sous mes yeux et de faire partie de ce grand moment pour les femmes du monde entier. »

- Leylah Fernandez

« Aujourd’hui est une journée spéciale pour toutes les joueuses de tennis au Canada. Je suis très fière du travail que Tennis Canada et la Banque Nationale ont accompli pour ouvrir la voie à l’égalité des bourses. »

- Rebecca Marino

Becca Leylah Bianca
Photo : Martin Sidorjak/Tennis Canada


Le chemin vers l’objectif de 2027 sera marqué d’augmentations progressives des bourses remises aux joueuses de la WTA au tournoi canadien. Tous les détails se trouvent dans le compte rendu de la conférence de presse, ici.

Tennis Canada en a également profité pour annoncer la transformation de l’OBN en une épreuve de 12 jours à compter de 2025, imitant ainsi les tournois d’Indian Wells et de Miami, ainsi que ceux de Madrid, Rome et Shanghai qui le sont devenus cette année.

Lire aussi : L’aube d’une nouvelle ère sur le circuit de la WTA

À ces voix des Andreescu, Fernandez et Marino, s’ajoute celle de l’ex-joueuse canadienne devenue directrice de l’OBN à Montréal, Valérie Tétreault. Au cœur de cette initiative nommée Jeu. Set. Équité, Mme Tétreault a souvent fait entendre sa voix pour que le tennis féminin soit reconnu à sa juste valeur.

« Nous avons investi beaucoup de temps et de ressources pour donner au tennis féminin la place et l’attention qu’il mérite. Notre campagne de marketing 2023, qui affirme que le meilleur du tennis féminin est le meilleur du tennis. Point., est d’ailleurs un exemple clair de ces efforts », rappelle-t-elle.

Val Tetreault
Photo : Tennis Canada


« Nous croyons depuis longtemps que les joueuses du circuit WTA démontrent des habiletés et des qualités athlétiques sans égales. Sous peu, avec le soutien de la Banque Nationale et de la WTA, nous serons en mesure de reconnaître ce fait en offrant des bourses égales et nous ne pourrions pas être plus ravis. »

Lire aussi : Le programme À vous le court Banque Nationale soutient deux nouveaux projets en 2023

Selon l’alternance des deux circuits avec les deux villes canadiennes, voici où auront lieu les cinq prochaines éditions de l’OBN :

2023 : WTA Montréal - ATP Toronto

2024 : ATP Montréal - WTA Toronto

2025 : WTA Montréal - ATP Toronto

2026 : ATP Montréal - WTA Toronto

2027 : WTA Montréal - ATP Toronto

SUR LE COURT

Des vétéranes en embuscade

Krejcikova Kvitova Ostapenko
Photos : LTA/Sportskeeda/Reuters

Les tournois de préparation en vue de Wimbledon se poursuivent et certaines vétéranes ont profité de l’absence du Top 3 mondial pour acquérir un intéressant momentum.

Je pense ici aux Tchèques Petra Kvitova et Barbora Krejcikova ainsi qu’à la Lettone Jelena Ostapenko, dont les récents succès les font grimper aux 6e, 7e et 11e échelons de la course aux Finales WTA de fin de saison.

Kvitova et Krejcikova ont participé aux finales de Berlin et de Birmingham, respectivement, le 25 juin. La première l’a emporté aux dépens de Donna Vekic, mais la seconde a échoué devant Ostapenko qui, par le fait même, remportait son premier titre de 2023.

Lire aussi : Alcaraz, un sérieux prétendant à Wimbledon ?

Petra Kvitova, 33 ans, présente actuellement une fiche de 20-7. Celle, qui a amorcé l’année en 16e place, occupe maintenant le neuvième rang de la WTA, son meilleur classement en près de deux ans et demi (févr. 2021). Championne de Miami, elle vient aussi de mettre la main sur son deuxième trophée saisonnier, sa dernière récolte du genre survenant il y a quatre ans.

Il y a quelques semaines, dans ce même blogue, j’avais d’ailleurs inclus Kvitova au nombre des candidates au trophée Venus Rosewater sur le gazon anglais, dans quelques semaines. Pourquoi pas un dernier baroud d’honneur — et un troisième sacre à Londres — pour la sympathique et résiliente athlète ?

Petra Kvitova Wimbledon 2014
Photo : Getty


Barbora Krejcikova a, elle aussi, opéré une belle remontée après avoir chuté du 2e au 30e échelon en 9 mois, entre mai 2022 et février 2023. C’est maintenant à la 10e place de la WTA qu’elle se trouve à la suite de sa finale à Birmingham et à l’amorce du tournoi d’Eastbourne.

Lire aussi : Rivalité à l’horizon ?

Forte d’un dossier de 23-11 cette année, dont une victoire en finale de Dubaï aux dépens d’Iga Swiatek, la joueuse de 27 ans semble en pleine possession de ses moyens.

Barbora Krejcikova
Photo : AI/Panoramic/Reuters


Quant à Jelena Ostapenko, 26 ans, elle vient de remporter 8 de ses 10 derniers matchs et présente un bilan annuel de 24-12. Classée 26e il y a 4 mois, elle est maintenant 17e.

Elle aura toutefois beaucoup de points à défendre puisqu’elle avait été la finaliste au tournoi d’Eastbourne auquel elle s’attaque cette semaine. En 2022, elle avait perdu face à une certaine… Petra Kvitova.

Ostapenko Kvitova
Photo : CFP

À SURVEILLER

Dernier test avant Wimbledon

Bad Homburg
Photo : TennisFrontier.com


C’est à Eastbourne, en Angleterre, et Bad Homburg, en Allemagne, que sont disputés les deux derniers tournois féminins servant de préparation avant Wimbledon.

Lire aussi : Le poids d’un pays

À Bad Homburg, retour en action de la championne de Roland-Garros, Iga Swiatek, qui en sera à son premier match de l’année sur gazon. La deuxième tête de série sera Ludmillia Samsonova, 15e mondiale.

Deux des nôtres s’y trouvent également, Bianca Andreescu (51e) et Leylah Fernandez (96e)

À Eastbourne, le tableau sera plus relevé, puisque les huit premières têtes de série étaient membres du Top 10 au moment de l’inscription officielle.

En double, l’Ontarienne Gabriela Dabrowski y fera équipe avec l’Australienne Daria Saville.

Les meilleurs joueurs de la WTA seront de retour à Montréal cet été pour l’Omnium Banque Nationale qui se déroulera du 4 au 13 août au Stade IGA. Procurez-vous vos billets dès aujourd’hui !