Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
WTA
Paul Rivard Blo...

RIVARD : PAUSE MENTALE POUR ANISIMOVA

par Paul Rivard

9 mai 2023

Une fois, ça peut être un hasard.

Deux fois, c’est peut-être une coïncidence

Trois fois, c’est visiblement une tendance.

Alors, imaginez PLUSIEURS fois.

Si de grands noms du tennis féminin se sont ouvertement exprimés sur les défis auxquels elles ont fait face sur le plan mental, on peut facilement présumer que plusieurs autres le vivent quotidiennement dans ce sport.

Il y a eu Naomi Osaka, puis Bianca Andreescu, Paula Badosa et maintenant, Amanda Anisimova.

L’Américaine de 21 ans vient de se retirer temporairement de la compétition pour prendre soin d’elle. Elle se joint à ce groupe de noms célèbres qui ont fait face au stress, à l’épuisement et, forcément, à une grande détresse.

Incompréhensible au départ, ce mal d’être s’explique de plus en plus au moment où ces femmes ont accepté de se confier pour échanger et ensuite trouver une solution aux aspects de leur vie qui les accablaient tant.

Celle qui a réussi le plus grand exploit individuel de l’histoire du tennis canadien, notre compatriote Bianca Andreescu, nous a forcément sensibilisés un peu plus à cette réalité, lorsqu’elle a marqué un temps d’arrêt après ce début de carrière fulgurant et spectaculaire qui fut le sien en 2019.

Tennis Canada (TC) a saisi la balle au bond, littéralement, pour devenir un des leaders mondiaux en matière de sensibilisation. Dès 2021, TC a lancé la campagne Filles. Set. Match. qui visait à donner confiance aux jeunes filles et à leur faire comprendre qu’elles avaient leur place dans la pratique du sport. Et dans le reste de leur vie et de leur carrière par la suite.

La deuxième portion de cette grande démarche, lancée ce printemps, s’appelle Jeu. Set. Équité, dont vous retrouverez tous les détails ici.

Sans oublier cette initiative lancée lors de l’Omnium Banque Nationale, celle de la Pause mentale soutenue par Beneva, applaudie par les athlètes comme par le monde du tennis en général.

D’ailleurs, l’été dernier, on pouvait y voir Bianca, appuyer simplement, mais franchement une démarche dans laquelle elle se reconnaissait.

Photo : Paul Rivard

Revenons à Amanda Anisimova. La nouvelle de son temps d’arrêt est apparue sur son compte Instagram le 5 mai, et s’est rapidement répandue sur la scène médiatique

Anisimova a 21 ans. Elle venait tout juste d’avoir 16 ans lorsqu’elle a percé le Top 100 de la WTA en 2018.

À 17 ans, après avoir remporté le tournoi de Bogota (WTA 250), elle accédait à la demi-finale de Roland-Garros (2019) avant de s’incliner en trois manches face à Ashleigh Barty, alors numéro un mondiale.

Photo : Christophe Ena (CP)

Mais la suite a été moins rose. Dans les quatre années suivantes, elle a cogné à la porte du Top 20, sans pouvoir y accéder, alternant grandes performances (Svitolina, Kasatkina, Pliskova, Gauff, Osaka, Bencic, Sabalenka) et passages à vide.

Le plus éprouvant fut causé par la perte de son père et entraîneur, Konstantin Anisimov, toujours en 2019, une semaine avant son anniversaire et à quelques jours des Internationaux des États-Unis.

Photos : Getty/NY Post

Et nous sommes nombreux à nous rappeler ce match du 13 mars 2022, à Indian Wells, lorsqu’elle menait 6-2, 5-4 (40-0) face à Leylah Fernandez. Échappant quatre balles de match, elle a perdu cette deuxième manche avant de déclarer forfait pour la suite.

Sa détresse n’avait échappé à personne.

Qui ne se souvient pas de la prise de position de Naomi Osaka, lors du tournoi de Roland-Garros 2021 ? Son refus d’accorder des entrevues était le premier appel à l’aide qui l’a menée à sa pause. Vous êtes nombreux à avoir entendu la confession de l’Espagnole Paula Badosa, dans la série de Netflix, Break Point, alors qu’elle avouait avoir traversé quatre années de grande dépression.

Tout en continuant à jouer. Et en se disant qu’elle décevait ses supporters en perdant des matchs.

Photo : Sportsfinding.com

Nous vivons une époque charnière. Ce dont on n’osait parler il y a quelques années à peine est devenu un sujet ouvert, partagé et compris.

Tennis Canada s’inscrit en leader du tennis – et du sport en général – avec ses initiatives et engagements pour aider les athlètes à s’ouvrir et à parler de leurs défis. La plus récente annonce de ses programmes survenait 24 heures avant l’annonce d’Amanda Anisimova.