Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
WTA
Retour

Cinq meilleurs moments de la WTA à l’Omnium Banque Nationale au 21e siècle

La nostalgie est bien présente cette semaine alors qu’il ne reste qu’un mois avant le début de l’Omnium Banque Nationale !

Il y a tant que souvenirs incroyables au fil des ans (122 éditions, mais qui compte !) que nous avons décidé de réduire cette réflexion aux meilleurs du 21e siècle.

1. Navratilova remporte le double en 2006 à quelques mois de son 50e anniversaire de naissance

Martina Navratilova, l’une des plus grandes championnes de notre sport, a remonté le temps en 2006, à Montréal, et a remporté son sixième titre de double de l’Omnium Banque Nationale à l’âge de 49 ans.

Ce triomphe survenait 25 ans après son premier trophée de double au Canada, soit en 1981. Un autre fait étonnant concernant les six titres de Navratilova à l’ONB est qu’ils ont tous été remportés avec des partenaires différentes, ce qui témoigne de son incroyable capacité d’adaptation.

Fait incroyable, trois de ses six couronnes au tournoi ont été conquises après l’âge de 45 ans.

2. L’émergence de Belinda Bencic en 2015

On se souvient toujours d’une joueuse qui s’est fait connaître à l’Omnium Banque Nationale, comme c’est le cas de la Suisse Belinda Bencic en 2015, à Toronto.

Lire aussi : Leylah entre à Wimbledon en pleine forme

Classée hors du Top 20 au début du tournoi, Bencic a vaincu des joueuses établies comme Eugenie Bouchard, Caroline Wozniacki, Ana Ivanovic, Serena Williams et finalement Simona Halep dans le match de championnat.

Après son triomphe, Bencic s’est hissée au 12e échelon de la WTA et a fait ses débuts au Top la saison suivante. Depuis, elle n’a cessé de montrer son immense talent avec une demi-finale aux Internationaux des États-Unis en 2019, une médaille d’or en simple et une médaille d’argent en double aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, ainsi que sept autres titres de la WTA.

3. Le triomphe historique de Bianca Andreescu en 2019

En 2019, Bianca Andreescu a connu une ascension fulgurante vers les plus hautes sphères du tennis féminin, et l’Omnium Banque Nationale a joué un rôle important dans cette progression. Elle a triomphé à la maison, devenant la première Canadienne à remporter l’épreuve depuis Faye Urban en 1969.

Lire aussi : six Canadiens à Wimbledon

Tout comme elle l’avait fait plus tôt dans l’année à Indian Wells, Andreescu a persévéré dans plusieurs duels exténuants et a eu besoin de plusieurs matchs de trois manches pour se frayer un chemin jusqu’au titre.

Elle a battu sa compatriote Eugenie Bouchard dans un match chaudement disputé au premier tour, avant d’éliminer Daria Kasatkina. Kiki Bertens (5e) et Karolina Pliskova (3e) ont été les deux victimes suivantes, toutes deux en trois manches.

Lire aussi : Bianca Andreescu est de retour et prête à tout donner

Au carré d’as, Andreescu a eu raison de Sofia Kenin avant d’affronter l’une de ses idoles, Serena Williams, en finale, qui a dû abandonner à 1-3 de la manche initiale en raison d’une blessure à l’épaule.

Andreescu a non seulement fait vibrer le public avec son tennis cette semaine-là, mais elle a aussi géré la conclusion imprévue contre Serena avec un calme et une grâce incroyables, ce qui a amené la championne aux 23 titres de tournois du Chelem à la qualifier de « vieille âme ». Elles se sont retrouvées quelques semaines plus tard en finale des Internationaux des États-Unis, remportée haut la main par la Canadienne.

4. Gabriela Dabrowski remporte le double en 2021

Une autre grande réalisation canadienne à l’Omnium Banque Nationale a eu lieu en 2021 lorsque Gabriela Dabrowski, d’Ottawa, sans doute la meilleure joueuse de double que le Canada n’ait jamais eue, a remporté le titre à Montréal. Comme pour le triomphe d’Andreescu à l’ONB, Dabrowski est la première canadienne à remporter le double depuis Faye Urban et Vicky Berner en 1969.

Lire aussi : Erin Routliffe vers le sommet de la hiérarchie

Pour sa première participation à la finale d’un tournoi de catégorie 1000 à la maison, Dabrowski et sa partenaire Luisa Stefani se sont imposées 6-3 et 6-4 face à Darija Jurak et Andreja Klepac.

La victoire a été particulièrement savoureuse pour Dabrowski, qui a pu compter sur la présence de ses parents, qu’elle n’avait pas vus depuis deux ans en raison de la pandémie de COVID-19.

5. Les adieux de Serena Williams

Serena Williams, triple championne de l’OBN et détentrice de 23 titres de tournois du Grand Chelem, a participé pour la dernière fois à un tournoi de tennis au Canada en 2022, à Toronto.

La nouvelle de sa retraite imminente n’a été annoncée qu’après que Serena Williams eut remporté son match du premier tour contre Nuria Parrizas-Diaz dans le magazine Vogue.

Après son dernier match, perdu au deuxième tour contre Bencic, Serena, en larmes, a fait ses adieux à ses nombreux partisans canadiens : « Ce fut tellement mémorable. Comme je l’ai dit dans mon article, je suis nulle pour les adieux. Mais au revoir Toronto ». Elle a quitté le court sous une ovation digne de son statut.

En savoir plus sur la dernière présence de Williams au Canada.

Les meilleures joueuses de la WTA seront de retour à Toronto cet été pour l’édition 2024 de l’Omnium Banque Nationale du 4 au 12 août, au Sobeys Stadium. Les billets sont déjà en vente. Achetez les vôtres dès aujourd’hui !

Photo vedette : Peter Power