Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
Reportage

Milos Raonic persiste et signe !

Milos Raonic n’a certainement pas dit son dernier mot.

Celui qu’on croyait sur le bord de la retraite il y a une quinzaine de mois ne cesse d’épater ses compatriotes et bien des gens du milieu du tennis. Non seulement peut-il rivaliser avec des joueurs plus jeunes, bien établis et en santé, mais il en a profité pour ajouter un record qu’on pensait intouchable il y a peu de temps encore.

Le 17 juin, sur le gazon du Queen’s Club de Londres, il a remporté un long match face à un joueur du Top 40, favori local de surcroit, le gaucher britannique Cameron Norrie. Et c’est là que « le Missile » a canonné un total record de 47 as !

Photo : Henry Nicholls/APA via AFP

Vous avez bien lu. Le record, vieux de neuf ans, appartenait au géant croate Ivo Karlovic depuis ses 45 as aux dépens de Tomas Berdych au tournoi sur gazon de Halle, en Allemagne. Ce faisant, Raonic devenait seulement le septième joueur en plus de 30 ans à totaliser plus de 40 as dans un match disputé au meilleur de trois manches.

Source : ATP

Après son exploit, le Torontois s’est dit fier de ce record tout en ajoutant, sourire en coin : « Je suis heureux, en plus, d’avoir obtenu la victoire, car je me sentirais différent et un peu amer si j’avais obtenu autant de points gratuits tout en perdant ce match. Somme toute, un élément très positif et une statistique amusante qui me rend fier. »

Voici, comprimés en 70 secondes, les 47 as de Milos. Ne clignez pas des yeux…

Quatre de ces 47 as ont été réussis consécutivement lors du 10e jeu de la première manche. Deux des quatre balles ont d’ailleurs atteint (sans conséquences fâcheuses) deux officiels derrière le terrain.

À la fin de novembre dernier, je pensais que le grand athlète avait joué son dernier tournoi lorsqu’il a été appelé à défendre les couleurs canadiennes aux Finales de la Coupe Davis, en Espagne, et que cette sortie serait son chant du cygne.

Je m’étais trompé. Heureusement.

Dès le 15 janvier 2024, Raonic remettait ça aux Internationaux d’Australie et, en date du 20 juin, il avait accumulé 11 matchs au compteur.

Mais retournons un an en arrière.

Photo : ATP

En récapitulant les matchs disputés depuis son retour, à la mi-juin de 2023, après DEUX années complètes loin des courts et pointant au 835e rang de l’ATP, il disputait un premier match sur le gazon de Bois-le-Duc, aux Pays-Bas. Face au 39e joueur mondial, Miomir Kecmanovic, qui a carrément été étourdi, il a servi 15 as et expédié sèchement son rival, 6-3 et 6-4, en une heure et 24 minutes.

Lire aussi : Débuts de rêves pour le nouveau numéro un mondial

En se servant de son classement protégé, il a cheminé ainsi pour conclure l’année 2023 avec une fiche de 4-4 et des victoires contre Denis Novak (159e), Taro Daniel (115e) et, surtout, Frances Tiafoe (10e) dans le cadre de l’Omnium Banque Nationale (OBN), chez lui, à Toronto.

Photo : Peter Power/Tennis Canada

En 2024, toujours grâce à ce classement protégé, Milos s’est forgé un dossier de 6-5. Il compte des victoires aux dépens d’Alexander Bublik (23e), Jesper de Jong (141e), Sumit Nagal (101e), Roberto Bautista Agut (85e), Jordan Thompson (37e) et Cameron Norrie (39e)

Sans oublier qu’il a tenu tête, notamment, aux Alex de Minaur, Jannik Sinner et Taylor Fritz, toujours en 2024.

Lire aussi : Les merveilles du tennis sur gazon

Chemin faisant, il s’est hissé au 157e échelon du classement.

Notre vétéran tennisman aurait bien apprécié un laissez-passer pour le prochain tournoi de Wimbledon, mais il n’a pu utiliser son classement protégé.

Il faudra espérer qu’il soit épargné par les blessures pour revenir nous honorer de sa présence à l’OBN, au début d’août, à Montréal.

« Docteur » Roger

Photo : Katie Lenhart/Dartmouth University

Il n’est jamais allé à l’université, mais on vient de lui décerner un doctorat honorifique dans une des plus prestigieuses universités américaines.

C’était le 11 juin dernier, par une journée pluvieuse sur l’immense surface gazonnée, face à 11 000 étudiants de l’Université Dartmouth, au Connecticut, un des célèbres établissements d’un regroupement nommé « Ivy League ».

Image : YouTube

Et comme cette surface coïncide avec le surnom des équipes sportives de l’université, « The Big Green », il n’en fallait pas plus pour que le Maître amorce son discours en disant que l’herbe avait été sa surface favorite, au cours de sa glorieuse carrière.

Photo : Katie Lenhart/Dartmouth University

Faites-vous plaisir et prenez 25 minutes de votre temps pour apprécier ce discours inspirant pour ces jeunes diplômés.

Les meilleurs joueurs de l’ATP seront de retour à Montréal cet été pour l’édition 2024 de l’Omnium Banque Nationale du 3 au 12 août, au Stade IGA. Les billets sont déjà en vente. Achetez les vôtres dès aujourd’hui !

Photo vedette : Zac Goodwin/PA via AP

Présenté dans cette nouvelle