Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
Résultats de l'...

Le récapitulatif Cashmere : Alcaraz survit à un troisième tour difficile

par Mike McIntyre

10 août 2023

Présenté par

Nous sommes à mi-parcours à l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers de Toronto et les quarts de finale sont maintenant déterminés.

Ce matin, le dernier Canadien en simple, Milos Raonic, s’est échauffé sur le Court central avant son match contre Mackenzie McDonald. Le jeune joueur de tennis canadien Willam Bartram, qui participe à des tournois du World Tennis Tour de l’ITF aux quatre coins du monde, était le partenaire d’entraînement de Raonic.

Suivez les résultats du troisième tour en direct

Cette semaine, il a frappé avec Daniil Medvedev, Lorenzo Musetti, et a également échauffé Raonic pour ses trois matchs. J’ai demandé à Bartram s’il était fier d’avoir aidé son compatriote à se préparer pour ses victoires.

Photo : Mike McIntyre
Photo : Mike McIntyre

« Oui, un peu. C’est fantastique de le revoir sur le terrain, sans blessure. Quand tu frappes avec un joueur et qu’il gagne par la suite, c’est satisfaisant. »

Je lui ai aussi demandé ce que cela faisait de recevoir un service comme celui de Raonic, comparativement aux services qu’il retourne sur le circuit World Tennis. « C’est assez percutant. La balle rebondit très haut et Milos trouve très bien ses cibles. Même quand il me dit où il va servir, je n’arrive pas toujours à retourner à balle ! ».

Je suis sûr que la plupart des meilleurs joueurs de l’ATP diraient la même chose.

Ce n’était toutefois pas dans les cartes pour Milos aujourd’hui lorsqu’il a croisé le fer avec McDonald lors du premier match de la journée sur le Court central. Son service n’a pas été aussi solide que lors de ses deux premiers duels, car il peinait à atteindre les 200 km/h. De plus, il n’a produit que neuf aces comparativement à 37 et 15 précédemment.

Après le match, j’ai demandé à Milos ce qui s’était passé avec son service.

« Je n’ai tout simplement pas réussi à atteindre la même vitesse, c’est simplement un peu de fatigue des matchs précédents. J’aurais eu besoin d’être meilleur, mais je n’ai pas pu. »

Quant à McDonald, il n’a pas été ennuyé par la puissance de Milos. Il a notamment remporté 70 pour cent de ses retours en deuxième service. L’Américain participera à son premier quart de finale en tournois du Circuit masters 1000. Il affrontera Alejandro Davidovich Fokina.

Malgré la défaite, Raonic devrait être encouragé par son parcours cette semaine, car il s’est rendu plus loin qu’attendu. Sa fiche est maintenant de quatre victoires et trois défaites depuis son retour sur le circuit après une absence de près de deux ans. Contre Tiafoe, en particulier, il a montré que lorsqu’il se sent bien sur un court, il est encore un adversaire redoutable. Raonic participera maintenant au Masters 1000 de Cincinnati, puis aux Internationaux des États-Unis.

Aujourd’hui, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Priscilla Bulandres, capitaine de l’équipe des chasseurs de balles et membre du comité de sélection pour le tournoi de cette année.

Photo : Tyler Anderson

Priscilla faisait partie des chasseurs de balles il y a plusieurs années et a participé hier soir avec l’équipe des « Légendes » au match de Holger Rune contre Marcos Giron. C’est devenu une tradition annuelle amusante pour les « anciens » qui reprennent le travail le mercredi pour le deuxième match de la soirée.

Pour devenir des chasseurs de balles, les jeunes doivent être âgés de 1 à 16 ans. Au printemps, les candidats doivent participer à un camp de sélection. Cette année, 25 nouvelles recrues ont fait leurs débuts à l’OBN.

« Ils ont été très bons, a commenté Bulandres à propos des recrues. Nous sommes agréablement surpris de leur niveau d’habiletés techniques, leur capacité à lancer, attraper et courir. C’est une excellente année pour les recrues. »

Cette semaine, les jeunes ont vécu un moment spécial quand Denis Shapovalov leur a rendu une visite surprise. Bulandres était là pour l’occasion et a eu le commentaire suivant sur la participation de Shapo.

« Il n’a jamais été un chasseur de balles, mais il peut facilement se mettre dans la peau des amateurs de tennis qui sont fascinés par leurs idoles sur le terrain. Je pense qu’il gravite autour des enfants, sachant qu’ils l’admirent, et qu’il s’assure de prendre le temps avec chacun d’eux. Il est formidable avec les enfants. »

Le dernier Canadien est tombé plus tard dans la journée, alors que Vasek Pospisil et son partenaire Nicolas Mahut ont subi une défaite en double face aux sixièmes têtes de série, Tim Putz et Kevin Krawietz.

En soirée, le match vedette n’a pas déçu. Opposé à Hubert Hurkacz, le numéro un mondial, Carlos Alcaraz, a concédé la première manche. Allait-on assister à une autre surprise ?

Le deuxième acte s’est décidé au jeu décisif qu’Alcaraz a aisément remporté. L’Espagnol a ensuite poursuivi sur sa lancée et s’est rapidement forgé une avance de 5-2 avant que Hurkacz n’amorce une remontée en ravissant le service d’Alcaraz à deux reprises pour remettre les pendules à l’heure et forcer la tenue d’un ultime jeu décisif. Cependant, la fragilité d’Alcaraz dans les derniers jeux du troisième engagement a disparu et le numéro un mondial a prouvé exactement pourquoi il occupe ce rang en arrachant un gain de 3-6, 7-6(2) et 7-6(3).

Les amateurs peuvent donc pousser un soupir de soulagement. Vendredi, en quart de finale, Alcaraz croisera le fer avec Tommy Paul.

Chose certaine, Alcaraz électrise la foule quand il entre sur le terrain et les amateurs lui réservent le même genre d’accueil qu’ils accordaient à Federer, Nadal et Djokovic. Il est encore trop tôt pour le designer comme leur successeur, mais il semble que les partisans ont déjà fait leur choix !