Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
WTA
Résultats des c...

Marketa Vondrousova triomphe à Wimbledon

par Mike McIntyre

17 juillet 2023

Les amateurs de tennis et Marketa Vondrousova ne sont pas près d’oublier cette édition de Wimbledon.

Vondrousova, qui a conquis son premier titre en tournois du Grand Chelem, n’a pas montré de signes de nervosité au All-England Club dans un gain de 6-4 et 6-4 aux dépens d’Ons Jabeur (6e).

Même si elle ne faisait pas partie des têtes de série, Voudrusova est une joueuse très talentueuse de la WTA qui a été ennuyée par des blessures au cours des dernières années. Ses adversaires savent très bien que lorsqu’elle est en santé, c’est une rivale redoutable. D’ailleurs, en 2019, alors qu’elle était âgée de 19 ans, elle a atteint la finale de Roland-Garros, avant de remporter la médaille d’argent des Jeux olympiques de 2020 de Tokyo.

Plusieurs s’attendaient à ce que Jabeur remporte la couronne. Une des meilleures joueuses du le gazon ces dernières années, la Tunisienne a connu un excellent tournoi, éliminant notamment la championne en titre Elena Rybakina en quart de finale, avant de prendre la mesure de la deuxième tête de série, Aryna Sabalenka.

Lire aussi : Les mères de la WTA : une source d’inspiration sur et hors du terrain

Toutefois, en finale, c’est Vondrousova qui a semblé la plus aguerrie, tandis que Jabeur commettait beaucoup plus d’erreurs que lors de ses duels précédents.

L’an dernier, Vondrousova n’avait même pas pu participer à Wimbledon. « J’avais un plâtre l’année dernière. J’ai regardé ma meilleure amie prendre part aux qualifications. J’étais ici en touriste. Pour moi, c’était le tournoi du Grand Chelem le plus impossible à gagner, alors je n’y ai même pas pensé », a-t-elle confié.

Le bonheur de l’une fait de malheur de l’autre, et il était déchirant de voir les larmes couler sur le visage de Jabeur qui devait se contenter de la deuxième place pour une deuxième année consécutive. La Tunisienne a maintenant atteint trois des cinq dernières finales majeures, dont deux à Wimbledon et celle des Internationaux des États-Unis de 2022.

Lire aussi : Le meilleur du tennis. point. confirme son retour à l'Omnium Banque Nationale présenté par Rogers

Le reste du tableau

L’une des histoires les plus inspirantes de Wimbledon cette année est sans aucun doute celle de l’Ukrainienne Elina Svitolina, qui est revenue au jeu il y a trois mois après avoir donné naissance à son premier enfant.

Elle n’a pas mis de temps à retrouver la forme et a signé le meilleur résultat de sa carrière à Wimbledon en accédant au carré d’as avant de tomber aux mains de Vondrousova.

Parmi ses victimes au All-England Club se trouve la numéro un mondiale Iga Swiatek qu’elle a battue 7-5, 6-7(5) et 6-2 en quart de finale.

L’Américaine Jessica Pegula a bien failli atteindre la demi-finale d’une épreuve du Grand Chelem pour la première fois, mais a aussi goûté à la médecine de Vondousova, s’inclinant en trois manches de 6-4, 2-6 et 6-4. Pegula compte maintenant six quarts de finale de tournois majeurs en deux ans et demi et espère franchir quelques étapes de plus dans un proche avenir.

En parlant d’avenir, surveillez de près la jeune Mirra Andreeva, 16 ans, qui s’est soumise aux épreuves de qualification avant d’atteindre le quatrième tour de Wimbledon. Sur son chemin, elle a eu raison de deux têtes de série, soit Barbora Krejcikova et Anastasia Potapova.

Les Canadiennes

Malgré l’absence de Canadiennes lors de la deuxième semaine, il faut souligner certains résultats positifs.

Bianca Andreescu a atteint le troisième tour de Wimbledon pour la première fois de sa carrière, éliminant en cours de route la 26e tête d’affiche, Anhelina Kalinina. Elle s’est ensuite bien battue contre Jabeur, mais a plié l’échine 3-6, 6-3 et 6-4.

Leylah Annie Fernandez a eu la malchance d’affronter à nouveau Caroline Garcia et s’est inclinée une fois de plus contre la Française, mais non sans l’avoir poussée à la limite avant d’abdiquer sur la marque de 3-6, 6-4 et 7-6(6). Il s’agissait du troisième duel cette année entre les deux joueuses.

Rebecca Marino a perdu en lever de rideau contre Irina-Camelia Begu (29e) en des comptes de 6-2, 3-6 et 6-2. La Vancouvéroise a maintenant participé à huit tableaux principaux consécutifs en tournois du Grand Chelem.

À 28 ans, Carol Zhao s’est qualifiée pour son premier grand tableau en neuf tentatives. Elle a remporté trois matchs de qualification, dont un contre la deuxième tête de série Arantxa Rus. Ce résultat devrait lui donner confiance pour le reste de la saison.

Double

Barbora Strycova et Hsieh Su-wei ont été couronnées championnes du double féminin grâce à une victoire de 7-5 et 6-4 aux dépens d’Elise Mertens et de Storm Sanders en finale.

Strycova, 37 ans, effectue un retour au jeu après avoir pris sa retraite après les Internationaux d’Australie de 2021. C’est en 2020, au Qatar, qu’elle et Hsieh avaient conquis leur dernier titre.

Strycova a toujours obtenu du succès à Wimbledon. En 2019, elle était demi-finaliste du simple et championne du double avec Hsieh.

Les meilleurs joueurs de la WTA seront de retour à Montréal cet été pour l’Omnium Banque Nationale qui se déroulera du 4 au 13 août au Stade IGA. Procurez-vous vos billets dès aujourd’hui !