Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
Résultats des c...

Un 24e sacre pour Novak Djokovic à New York

par Mike McIntyre

11 septembre 2023

Novak Djokovic a continué de remplir son tableau d’honneur en s’imposant 6-3, 7-6(5) et 6-3 face à Daniil Medvedev en finale des Internationaux des États-Unis, récoltant ainsi son 24e trophée en tournois du Grand Chelem.

Contrairement à leur duel d’il y a deux ans, qui avait permis à Medvedev de mettre la main sur son premier (et seul à ce jour) titre majeur, Djokovic a été solide du début à la fin pour conquérir sa quatrième couronne new-yorkaise.

Djokovic était en feu dès les premiers instants du match, et tout lui réussissait, en particulier au filet.

Medvedev a redoublé d’efforts au deuxième acte, ce qui a produit du jeu un peu plus serré. Le troisième mondial a même eu une balle de bris lorsque le Serbe a servi à 3-4, mais n’a pu la concrétiser.

Les points devenaient de plus en plus exténuants, et à 5-5 du jeu décisif, Medvedev a relâché la garde un peu trop, permettant à Djokovic de se donner une avance de deux manches.

Lire aussi : Djokovic triomphe encore en Australie

Voyant le fil d’arrivée approcher, Djokovic a marqué le bris dès le premier jeu du troisième engagement, et même si Medvedev est parvenu à reprendre ce bris, rien n’aurait pu arrêter le Serbe dans sa quête d’une autre consécration.

« Cela signifie évidemment beaucoup pour moi, a-t-il déclaré après le match. Je me répète un peu, mais je vis vraiment mon rêve d’enfant en évoluant au plus haut niveau d’un sport qui m’a tant apporté. »

Lire aussi : Un 23e pour Novak Djokovic à Paris

Pour la quatrième fois de sa carrière, Djokovic a remporté trois des quatre tournois du Grand Chelem de la saison. Il a de plus atteint la finale des quatre grandes épreuves de l’année pour la troisième fois. Il reprend d’ailleurs sa place au sommet du classement.

Le reste du tableau

Malgré une saison estivale en demi-teinte, Medvedev a retrouvé son erre d’aller à New York, éliminant notamment le champion en titre Carlos Alcaraz en demi-finale pour atteindre son cinquième match de championnats en tournois du Grand Chelem.

Il était presque étonnant qu’Alcaraz ne réussisse pas à se frayer un chemin jusqu’en finale. Après sa finale à Cincinnati contre Djokovic il y a quelques semaines, tout le monde espérait qu’ils se rencontrent une fois de plus pour le titre, mais Medvedev l’entendait autrement.

Lire aussi : Paris 2024 - Surveillons le Danemark

Les Internationaux des États-Unis ont été très positifs pour les joueurs américains, car quatre d’entre eux ont pris part aux huitièmes de finale et trois étaient encore en lice en quart de finale.

Ben Shelton, 20 ans, a été le plus surprenant du groupe, accédant à cette étape du tournoi à coup de puissants services.

Andrey Rublev est un autre joueur qui a nettement amélioré son jeu par rapport aux résultats qu’il a obtenus sur le ciment cet été. Après avoir été éliminé dès sa première sortie à Toronto et à Cincinnati, il a pris part à son neuvième quart de finale en tournois du Grand Chelem avant de tomber aux mains de Medvedev.

Les Canadiens

Les Canadiens n’ont pas joué de chance en simple, Félix Auger-Aliassime et Milos Raonic s’inclinant au premier tour.

Pour Félix, il s’agit de la suite d’une année en deçà des attentes et d’une huitième défaite à ses dix derniers duels. Le joueur de 23 ans affirme qu’il est en bonne santé, mais les victoires sont difficiles à obtenir et il est sur le point d’entrer dans une période où il a de nombreux points à défendre.

Quant à Raonic, il ne disputait que son quatrième tournoi depuis son retour au jeu après une absence de deux ans. Le sort l’avait placé face à Stefanos Tsitsipas (7e) au premier tour. Raonic prévoit de prendre part à quelques tournois en Asie, puis à Vienne et au Masters de Paris, ce qui prouve que son retour est bien réel !

Le double

En double, les troisièmes têtes de série, Rajeev Ram et Joe Salisbury, ont conquis les grands honneurs grâce à un gain de 2-6, 6-3 et 6-4 aux dépens de Rohan Bopanna et de Matthew Ebden. Peu de choses séparaient les deux équipes. En fait, Bopanna et Ebden ont même remporté un point de plus que les vainqueurs.