Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
Retour

Cinq moments marquants de l’OBN à Montréal au 21e siècle

Montréal a certes été le théâtre de grands matchs et, surtout, de grands moments qui restent imprimés dans nos souvenirs.

En se concentrant sur le passé récent des tournois disputés dans la métropole québécoise, voici mon classement des cinq moments mémorables auxquels ont assisté les amateurs de tennis depuis la tenue de l’Omnium Banque Nationale (OBN) en 2000.

Vous ne serez pas surpris que certains d’entre eux mettent en vedette des joueurs canadiens. Une gloire locale vient toujours nous chercher un peu plus.

5 - 2003 : Simon Larose surprend Gustavo Kuerten

Photo : Reuters

Les grandes surprises causées par des Canadiens n’ont pas commencé au 21e siècle, mais celle de cette année-là, réalisée par le Québécois Simon Larose, chez lui, était de taille.

Lire aussi : Les rivalités à l’honneur à Wimbledon

Modeste 314e joueur mondial, il avait devant lui le Brésilien Gustavo Kuerten, trois fois titré en Grand Chelem (R.G.) et ex-numéro un mondial (2000). Et Larose a transformé le stade en bouilloire électrique, au fil d’une victoire remportée 7-5, 7-6(2).

Simon s’était même offert une victoire de deuxième tour face à Jose Acacuso (80e) avant de s’incliner au tour suivant face à Andre Agassi, 6-4, 6-2.

4 - 2005 : Nadal « cimente » sa domination

Photo : AP

Déjà prodige de l’ATP à 19 ans, l’Espagnol Rafael Nadal s’amenait à Montréal bardé de huit titres. Tous sur terre battue.

Lire aussi : Louis Borfiga intronisé au temple de la renommée du tennis canadien

C’est chez nous qu’il a brisé la glace — ou la surface dure — et pas de moindre façon… en disposant du vétéran Andre Agassi en finale, 6-3, 4-6, 6-2. Ce trophée canadien allait être un des ONZE récoltés en 2005, l’année la plus productive de sa carrière, d’ailleurs.

Photo : AP

En mai dernier, j’avais résumé ce premier titre Masters par le Majorquin, début d’une longue séquence sur surface dure.

3- 2007 : Trifecta pour un jeune Novak

Photo : UPI

Pendant que la rivalité Rafa-Roger battait son plein, à l’époque, un jeune Serbe pointait le bout du nez. À ce moment, peu croyaient qu’il deviendrait non seulement le troisième membre du légendaire « Big 3 », mais qu’il allait les devancer pour devenir le « G.O.A.T » (« Greatest of All Time ») du tennis masculin.

Photo : CP

Débarqué à Montréal, il a réalisé un prestigieux triplé, exploit dont la dernière réalisation remontait à 1994 par Boris Becker. Déjà quatrième joueur mondial à l’âge de 20 ans, « Nole » allait successivement disposer des trois premiers joueurs mondiaux, dans l’ordre croissant, à partir des quarts de finale, soit : Andy Roddick (3e), Rafael Nadal (2e) et Roger Federer (1er).

Revivez le tout, ici, en une quinzaine de minutes.

2- 2013 : Milos/Vasek : demi-finale TOUTE canadienne

Photo : La Presse

Le fait d’assister à une confrontation du genre, aussi tard dans le tournoi, était le rêve de tout organisateur. Le 10 août 2013, Milos Raonic, alors 13e joueur mondial, affrontait son compatriote Vasek Pospisil (70e).

Photos : Dominic Couture

Le dernier tournoi de l’ATP opposant deux représentants de l’Unifolié remontait à…1990, quand Martin Wostenholme et Andrew Sznajder avaient croisé les raquettes à Rio de Janeiro.

Lire aussi : Milos Raonic persiste et signe !

Cette demi-finale « historique », chaudement disputée, avait duré 2 heures et 16 minutes alors que Milos a prévalu difficilement 6-4, 1-6, 7-6(4).

Lors de la finale, qui aurait pu faire partie de cette liste, rappelons que Milos s’est incliné face à Nadal, 6-2, 6-2.

1- 2017 : Un tremblement de terre surnommé « Shapo »

C’était ni plus ni moins qu’une véritable secousse sismique au tennis mondial. Un an après avoir été couronné champion junior de Wimbledon et quelques mois après un événement moins glorieux à la Coupe Davis, Denis Shapovalov s’était vu accorder un laissez-passer par les organisateurs. Après un parcours déjà surprenant où il avait évincé le vétéran Juan Martin del Potro, le voilà au troisième tour face au légendaire Nadal, numéro un mondial.

Photo : CP

Dans un scénario digne d’un conte de fées, l’adolescent blond soulève le Stade IGA à plusieurs reprises, en ce vendredi électrique, et dispose de l’Espagnol, 3-6, 6-4 et 7-6 (4), au terme d’une empoignade de deux heures et 46 minutes.

Photo : Reuters

Et il reste le plus jeune joueur à atteindre les quarts de finale de l’OBN depuis Bjorn Borg en 1974 !!! Alors 143e joueur mondial, il est aussi le tennisman le moins bien classé à atteindre les quarts de finale d’un Masters 1000 depuis 2011.

Les meilleurs joueurs de l’ATP seront de retour à Montréal cet été pour l’édition 2024 de l’Omnium Banque Nationale du 3 au 12 août, au Stade IGA. Les billets sont déjà en vente. Achetez les vôtres dès aujourd’hui !

Photo vedette : CP