Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
Résultats de l'...

Raonic renoue avec la victoire à Toronto

par Max Gao

8 août 2023

En 2010, Milos Raonic, 19 ans, et Vasek Pospisil, 20 ans, ont fait équipe à Toronto pour vaincre Novak Djokovic et Rafael Nadal 5-7, 6-3 et [10-8] lors de la soirée d’ouverture du tournoi. Treize ans plus tard, Raonic et Pospisil, tous deux au crépuscule de leur carrière et effectuant un retour au jeu après avoir soigné des blessures, ont sauté sur le même terrain lundi soir pour disputer leur match respectif du premier tour de simple de l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers. Ils ont même laissé entrevoir la forme qui les a propulsés vers les rangs supérieurs du tennis masculin à l’époque où ils étaient en pleine forme.

Raonic, qui prend part à son troisième tournoi seulement après une absence de deux ans, a fait un retour dans le temps dans ce qui pourrait être son dernier tournoi à la maison, excellant au service pour surprendre le 10e mondial Frances Tiafoe en des comptes de 6-7(12), 7-6(4) et 6-3 dans un duel palpitant de deux heures et 44 minutes.

Le joueur de 32 ans a produit 37 aces — un de moins que son record personnel dans un match de trois manches — pour signer sa première victoire aux dépens d’un membre du Top 10 depuis août 2020. Son prochain adversaire, mercredi, sera le qualifié japonais Taro Daniel, contre lequel il n’a pas perdu une manche en deux rencontres. Le Canadien a également vengé sa défaite d’il y a cinq ans contre Tiafoe, à Toronto.

Lire aussi : Le triomphe du Canada à la Coupe Davis en vedette

« Je l’ai toujours dit : on ne sait jamais quand les morceaux du casse-tête vont s’imbriquer, peu importe si tu fais toujours les bonnes choses. C’est incroyablement spécial d’être ici, a mentionné Raonic, qui a grandi à 10 minutes du Sobeys Stadium. [Si] l’issue du match avait été différente, je pense qu’il aurait quand même été une étape positive de mes progrès. J’étais évidemment tellement pris dans mon propre moment, mais quand j’ai vu la réaction de ma famille sur certaines vidéos après le match, c’est probablement ce qui était le plus important. L’étreinte entre mon père et ma mère est probablement ce qui me touche le plus. »

Le chemin vers la victoire n’a cependant pas été de tout repos.

Tiafoe, qui venait de participer aux quarts de finale à Washington et qui compte déjà deux titres cette année, a démarré en lion. IL s’est empressé de mettre à l’épreuve la mobilité de Raonic et de ravir le service du Canadien dès le premier jeu. Toutefois, lorsque Tiafoe a servi pour la manche à 5-4, Raonic a profité de quelques erreurs de l’Américain pour le briser à zéro, pour le plus grand plaisir de la foule.

Raonic et Tiafoe ont assurément disputé l’un des meilleurs jeux décisifs des dernières années. Les deux protagonistes sont restés nez à nez jusqu’à ce que l’Américain réussisse un coup gagnant en récupérant une balle ralentie par le filet pour mettre un terme au jeu décisif de 26 points de façon spectaculaire.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, Tiafoe a fait un sprint de la ligne de fond pour frapper un croisé bas sous le nez de Raonic. Cependant, l’Américain est ensuite entré en

Lire aussi : Les joueurs de l’Omnium Banque Nationale 2023 de Toronto - les Canadiens

collision avec le filet avant que la balle ne rebondisse deux fois, laissant penser que Raonic avait gagné le point.

« L’arbitre de chaise, Fergus Murphy, a d’abord annoncé que Tiafoe avait touché le filet, mais s’est rapidement corrigé et a accordé le point à l’Américain parce qu’il avait touché le filet à l’extérieur du poteau de simple, peut-on lire sur le site Web de l’ATP Tour. Puisque la décision initiale de Murphy et sa correction n’ont pas eu d’incidence sur le coup gagnant, le point n’a pas été rejoué. »

« Je ne suis pas nécessairement le meilleur pour mobiliser la foule. Je garde la tête basse et je fais ce que j’ai à faire, et je pense que cela a mis tout le monde en éveil, l’énergie a monté d’un cran et tout le monde est entré dans le match. Je pense que cela m’a donné un élan et la force pour poursuivre la bataille », a confié Raonic.

Lire aussi : Les batailles de générations de Rafael Nadal au Canada

Le Canadien ne s’est pas laissé abattre par cette fin controversée (mais correcte). Il s’est accroché à Tiafoe et a comblé un déficit d’un mini-bris au jeu décisif du deuxième acte pour forcer la tenue d’une manche décisive.

Après avoir réduit l’avance et la confiance de l’Américain dans les échanges en fond de terrain. Le Canadien a marqué un bris crucial au deuxième jeu du troisième engagement. Il a également repoussé six balles de bris – dont quatre avec des aces – et a conservé son sang-froid pour signer l’une des victoires les plus mémorables de sa carrière.

Les résultats du premier tour à l’OBN de Toronto lundi

Lors de la deuxième rencontre de la soirée, le qualifié italien Matteo Arnaldi a éliminé le Canadien Vasek Pospisil en des comptes de 6-4 et 6-4, récoltant son premier gain au tableau principal d’une épreuve du Circuit Masters 1000 de l’ATP.

Pospisil, demi-finaliste à Montréal en 2013, a rapidement pris les devants 2-0 grâce à la puissance de ses coups, mais n’a pu trouver la constance nécessaire pour suivre le rythme d’Arnaldi, 22 ans, qui devrait faire son entrée dans le Top 60 la semaine prochaine après avoir remporté trois matchs à Toronto.