Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
WTA
Destination OBN...

Destination OBN Montréal : Place à l’après-Wimbledon

par Paul Rivard

18 juillet 2023

Bienvenue à Destination OBN. Chaque semaine, nous vous tiendrons informés de toute l’action sur le circuit de la WTA alors que nous nous rapprochons de l’Omnium Banque Nationale qui aura lieu à Montréal du 4 au 13 août.

JOURS AVANT L’OMNIUM BANQUE NATIONALE : 20

Sur le court

Encore une Tchèque !

Photo : Reuters

Les danseuses tchèques s’invitent au bal du Grand Chelem comme Cendrillon l’avait fait dans un certain conte de fées. Et au lieu de pantoufle de verre, c’est en espadrilles qu’elles y pénètrent pour y vivre leur plus grand rêve.

Après Karolina Muchova, que personne n’attendait en finale de Roland-Garros, c’est Marketa Vondrousova qui a traversé le tableau de Wimbledon en coup de vent. La grande gauchère n’a échappé que deux des 16 manches qu’elle a disputées sur le gazon londonien et y a soulevé le trophée après avoir triomphé de Ons Jabeur en finale, 6-4 et 6-4.

Photo : Andrew Couldridge/Reuters

Vondrousova est devenue la première joueuse non classée à remporter le trophée Venus Rosewater.

Le seul fait de participer à la finale était d’ailleurs une première en 60 ans quand une certaine Billie Jean Moffitt (plus tard King) avait subi la défaite devant Margaret Smith (plus tard Court).

Photo : @christophclarey/Getty

La Tchéquie compte maintenant quatre joueuses dans le Top 20, mais, surtout, neuf joueuses dans le Top 100.

C’est le deuxième plus haut total de la WTA après les Américaines qui font cavalières seules avec pas moins de 14 représentantes. Et si on va jusqu’au numéro 103, ça nous fait un total de 17 Américaines.

Lire aussi : Les mères de la WTA - une source d’inspiration sur et hors du terrain

Sauf qu’on attend toujours que l’une d’elles succède à Serena Williams comme gagnante d’un tournoi du Grand Chelem. Pour un pays de 331 millions d’habitants, contre une population totale de 10,7 millions, dans le petit pays d’Europe.

Voici, en date du 17 juillet, les neuf athlètes en question et dont l’âge varie entre 18 et 33 ans.

Source : WTA

Dans l’édition du 19 mars de ce blogue, j’avais traité de cette surprenante réussite par les joueuses tchèques, en soulignant l’influence majeure qu’avait eue leur prédécesseuse, Martina Navratilova, après être passée à l’Ouest.

D’ailleurs, Navratilova était assise dans la loge royale pour assister à cet autre triomphe par une autre gauchère tchèque (sans oublier Petra Kvitova championne en 2011 et 2014). Et elle a surtout rappelé à quel point le palmarès de Navratilova était impressionnant et inégalable.

« Ce que Martina a fait ici est formidable. Tout le monde sait que c’est tout simplement incroyable. Je pense que c’est tellement, tellement difficile de le réussir une fois. Elle l’a fait, je ne sais pas trop combien de fois… neuf… Oui, c’est une source d’inspiration. » (ajoutant le nom de Jana Novotna, trois fois finaliste et lauréate de 1998.)

À surveiller

Toutes sur le dur (ou presque)

Photo : Tennisbudgeting.com

C’est à compter de maintenant que s’amorce la préparation pour la quatrième et dernière étape du Grand Chelem annuel, à New York, fin août.

Qui, de Iga Swiatek, Aryna Sabalenka ou Marketa Vondrousova réussira à ajouter un deuxième titre majeur à son tableau de chasse ? À moins, et on peut le présumer, qu’une quatrième joueuse ne se démarque sur le court Arthur-Ashe, le samedi 9 septembre prochain et confirme que, malgré l’émergence d’un « Big 3 » féminin, une intéressante parité s’est installée à la WTA.

Dès la fin du tournoi de Wimbledon, les joueuses de la WTA, comme leurs homologues masculins devront se réadapter au changement de surface.

Lire aussi : Les joueuses de l’Omnium Banque Nationale 2023 de Montréal : le Top 10 de la WTA

Ainsi, elles choisiront l’un des événements suivants, sur le dur, au cours des prochaines semaines soit à Varsovie, la semaine du 24 juillet, ou encore Prague et Washington la semaine du 31 juillet, tout juste avant l’Omnium Banque Nationale (OBN).

Toutefois, à l’instar de l’autre circuit, il y aura tout de même plusieurs tournois sur terre battue au cours des deux prochaines semaines. En effet, cinq des 15 prochains tournois précédant les Internationaux des États-Unis se dérouleront sur l’ocre. Il est question ici de ceux de Iasi en Roumanie ainsi que ceux de Budapest et Palerme au cours de la semaine du 17 juillet. Puis, les derniers, la semaine du 24 juillet, à Hambourg et Lausanne.

Photo : ProSport.ro

Plus près de nous, c’est le dernier sprint de préparation au Stade IGA pour la venue de l’OBN. Et, comme confirmé le 13 juillet dernier, c’est le top 20 du circuit qui a confirmé sa présence à Montréal. Et même 41 des 44 premières joueuses au classement.

D’ici là, on est en train de rafraîchir les courts et de préparer le site.

Photo : Paul Rivard

Le buzz à l’extérieur des courts

Une athlète… marquée

Photo : NationalWorld.com


En remportant le tournoi de Wimbledon, Marketa Vondrousova n’était pas seulement la première joueuse non classée parmi les têtes de série à soulever le trophée, mais elle était certainement la joueuse la plus… tatouée.

Vondrousova en a sur tout son corps. De son numéro chanceux, le 13, jusqu’aux cinq anneaux olympiques à la suite de la médaille d’argent acquise à Tokyo en 2021.

Photo : Mark Large/Daily Mail

« Pour moi, c’est de l’art. J’apprécie les gens qui le font », avait-elle déclaré après sa victoire en demi-finale contre Elina Svitolina, elle aussi tatouée sur la cuisse gauche.

Parmi les nombreuses images se trouvent quelques expressions inspirantes, telles, notamment :

« C’est OK »

« Cherchez et vous trouverez »

« Un jour à la fois »

« Pas de pluie, pas de fleurs »

Et, désormais, son entraîneur et compatriote Jan Hernych arborera également un tatouage sur sa peau, à la suite d’un pari qu’il avait fait avec elle. Et, au moment où vous lisez ces lignes, c’est déjà fait puisqu’elle a dévoilé cette gageure secrète au monde, après sa victoire. Le rendez-vous était fixé dès le lendemain de sa victoire, à Londres.

Vondrousova n’est certes pas la seule joueuse de la WTA à afficher ses « œuvres d’art ». Bettany Mattek-Sands fut une des premières, suivie de Polona Hercog, probablement celle qui se rapproche le plus de la lauréate de Wimbledon.

Photo : News.com.au
Photo : News.com.au

Sans oublier Karolina Pliskova, Aryna Sabalenka et Svitolina qui, elle, l’affichait clairement sur chaque préparation de service.

Photo : News.com.au
Photo : News.com.au
Photo : Firstsportz/Getty

Chose certaine, c’est une façon adroite de déjouer le code de blancheur de Wimbledon. Qui sait si, un jour, des entreprises commanditant les athlètes du tennis ne tenteront pas cette avenue pour plus de visibilité…

Les meilleurs joueurs de la WTA seront de retour à Montréal cet été pour l’Omnium Banque Nationale qui se déroulera du 4 au 13 août au Stade IGA. Procurez-vous vos billets dès aujourd’hui !