Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
Retour

La suprématie de Federer, Nadal, Djokovic et Murray à Wimbledon

par Pete Borkowski

6 juillet 2023

L’année 2023 marque le 20e anniversaire du début de l’ère la plus dominante de l’histoire du tennis.

C’est en 2003, à Wimbledon, que Roger Federer a conquis son premier titre en tournois du Grand Chelem, marquant ainsi le début de sa domination. En 2005, il est devenu un duopole avec Rafael Nadal. Peu après, Novak Djokovic et Andy Murray se sont joints au groupe connu sous le sobriquet de « Big 4 ».

Si le « Big 4 » a dominé l’ATP Tour à presque toutes les étapes, il n’a jamais été aussi dominant qu’à Wimbledon, car tous les titres du simple depuis 2003 lui appartiennent.

Pour mettre les choses en perspectives, depuis 2003, six hommes ont été couronnés champions des Internationaux d’Australie et de Roland-Garros, tandis que dix ont remporté la palme des Internationaux des États-Unis.

Cette année, Carlos Alcaraz est la tête de série numéro un à Wimbledon. C’est la première fois depuis l’année où Federer a conquis son premier titre qu’un joueur autre que le « Big 4 » occupe cette place de choix au All-England Club.

Lire aussi : Wimbledon - C’est parti !

En 2002, Lleyton Hewitt était le favori et le champion en titre, ce qui fait de lui le dernier joueur n’appartenant pas au « Big 4 » à avoir remporté Wimbledon. Voici un aperçu des 20 dernières années au All-England Club.

Favori – champion

  • 2003: Hewitt, Federer
  • 2004: Federer, Federer
  • 2005: Federer, Federer
  • 2006: Federer, Federer
  • 2007: Federer, Federer
  • 2008: Federer, Nadal
  • 2009: Nadal*, Federer
  • 2010: Federer, Nadal
  • 2011: Nadal, Djokovic
  • 2012: Djokovic, Federer
  • 2013: Djokovic, Murray
  • 2014: Djokovic, Djokovic
  • 2015: Djokovic, Djokovic
  • 2016: Djokovic, Murray
  • 2017: Murray, Federer
  • 2018: Federer, Djokovic
  • 2019: Djokovic, Djokovic
  • 2021: Djokovic, Djokovic
  • 2022: Djokovic, Djokovic

*Nadal était le favori, mais s’est retiré du tournoi, ce qui faisait de Federer la plus haute tête de série.

Non seulement les quatre grands ont remporté tous les titres à Wimbledon depuis 2003, mais la plupart du temps, les autres joueurs n’ont pas eu la moindre chance. En effet, 9 des 19 finales disputées depuis lors l’ont été exclusivement par des membres du « Big 4 ».

Les finales du « Big 4 » :

  • 2006 : Federer bat Nadal en quatre manches
  • 2007 : Federer bat Nadal en cinq manches
  • 2008 : Nadal bat Federer en cinq manches
  • 2011 : Djokovic bat Nadal en quatre manches
  • 2012 : Federer bat Murray en quatre manches
  • 2013 : Murray bat Djokovic en trois manches
  • 2014 : Djokovic bat Federer en cinq manches
  • 2015 : Djokovic bat Federer en quatre manches
  • 2019 : Djokovic bat Federer en cinq manches

Et souvent, ce n’était pas des finales ordinaires.

Les confrontations de 2007, 2008 et 2019 sont souvent citées parmi les meilleures finales de l’histoire du tennis. Notamment la finale de 2008 entre Federer et Nadal, au cours de laquelle l’Espagnol a mis fin à la tentative de son rival suisse de remporter un sixième titre consécutif dans une quasi-obscurité après quatre heures et 48 minutes, un record à l’époque pour une finale d’un tournoi du Grand Chelem, est largement considérée comme le meilleur match de tennis de tous les temps.

En 2013, Murray a mis fin à une disette de 77 ans pour le pays hôte en battant Djokovic dans ce qui est à ce jour la seule défaite du Serbe en finale à Wimbledon.

Lire aussi : Djokovic le favori à Wimbledon

Presque toutes les combinaisons du « Big 4 » se sont affrontées en finale au All-England Club. La seule exception est Nadal et Murray, qui ont croisé le fer deux fois en demi-finale, mais jamais lors du match de championnat.

Au total, les quatre grands ont croisé le fer à 17 reprises à Wimbledon :

  • Federer mène 3-1 contre Nadal (2-1 en finales)
  • Djokovic mène 2-1 contre Nadal (1-0 en finale)
  • Nadal mène 3-0 contre Murray
  • Murray mène 1-0 contre Djokovic (1-0 en finale)
  • Federer mène 2-0 contre Murray (1-0 en finale)
  • Djokovic mène 3-1 contre Federer (3-0 en finales)

Il est intéressant de noter que chacun d’entre eux a gagné contre au moins un des autres. Wimbledon est le seul des quatre tournois majeurs où cela s’est produit.

Lire aussi : Retour sur le titre de Caroline Wozniacki à Montréal en 2010

Seuls quelques joueurs sont passés près de briser la domination des quatre grands. Depuis 2003, huit hommes ont atteint la finale de Wimbledon avant de s’incliner face à un membre du « Big 4 ». C’est Andy Roddick qui est passé le plus près, accédant à trois finales, mais perdant chaque fois contre Federer, y compris lors de leur match épique de 2009 lorsque le Suisse n’a pas réussi de bris avant le dernier jeu de la cinquième manche.

Voici les joueurs qui ont réussi à se faufiler en finale durant la domination du « Big 4 » :

  • 2003 : Mark Philipoussis (perd contre Federer en trois manches)
  • 2004 : Andy Roddick (perd contre Federer en quatre manches)
  • 2005 : Andy Roddick (perd contre Federer en trois manches)
  • 2009 : Andy Roddick (perd contre Federer en cinq manches) *
  • 2010 : Tomas Berdych (perd contre Nadal en trois manches) *
  • 2016 : Milos Raonic (perd contre Murray en trois manches) *
  • 2017 : Marin Cilic (perd contre Federer en trois manches)
  • 2018 : Kevin Anderson (perd contre Djokovic en trois manches)
  • 2021 : Matteo Berrettini (perd contre Djokovic en quatre manches)
  • 2022 : Nick Kyrgios (perd contre Djokovic en quatre manches) **

*A battu un membre du « Big 4 » au carré d’as

**Nadal s’est retiré

Une telle domination est unique et ne se reproduira probablement pas de sitôt.

Il convient de noter que les quatre grands ont aussi eu une domination similaire à l’Open Banque Nationale. En effet, de 2004 à 2019, ils ont remporté tous les titres au Canada sauf deux, chaque membre du « Big 4 » en ayant gagné au moins deux.

Lire aussi : Retour sur les six titres d’Ivan Lendl à l’Omnium Banque Nationale

Les meilleurs joueurs de l’ATP seront de retour à Toronto cet été pour l’Omnium Banque Nationale qui se déroulera du 5 au 13 août au Sobeys Stadium. Procurez-vous vos billets dès aujourd’hui