Passer directement au contenu principal
Montréal: 3 août 2024 - 12 août 2024
|
Toronto: 4 août 2024 - 12 août 2024
Montréal : 3 - 12 août 2024
|
Toronto : 4 - 12 août 2024
ATP
Retour

Retour sur les six titres d’Ivan Lendl à l’Omnium Banque Nationale

par Pete Borkowski

29 juin 2023

La liste des champions de l’Omnium Banque Nationale regorge de légendes, dont Laver, Borg, Agassi, Federer et Nadal, pour n’en nommer que quelques-uns. Toutefois, aucun nom ne s’y trouve plus souvent que celui d’Ivan Lendl.

Le puissant Tchèque a conquis six titres au Canada dans les années 1980, un record qui tient encore aujourd’hui.

Revenons donc sur les triomphes de Lendl.

1980

  • Tête de série : 4e
  • Finale : bat Borg (1er) 4-6, 5-4 abandon
  • Nbre de têtes de série battues : 3
  • Manches perdues : 2
  • Jeux perdus : 48

C’est un coup de chance qui a déclenché la série la plus dominante de l’histoire de l’Omnium Banque Nationale.

En 1980, Lendl, qui était âgé de 20 ans, a été dominant à Toronto, ne concédant qu’une manche en route vers sa première finale au Canada. Il a perdu la manche initiale de la finale contre le numéro un mondial Bjorn Borg, qui avait eu raison du Tchèque 6-3 et 6-1 lors du carré d’as de 1979, mais une blessure au genou a contraint le Suédois à l’abandon, offrant ainsi à Lendl son premier titre canadien.

1981

  • Tête de série : 4e
  • Finale : bat Teltscher (6e) 6-3, 6-2
  • Nbre de têtes de série battues : 3
  • Manches perdues : 2
  • Jeux perdus : 34

En 1981, Lendl est devenu le premier joueur à soulever le trophée à Montréal, alors que la présentation des Internationaux du Canada commence à alterner entre Toronto et Montréal.

Lire aussi : Les cinq parcours les plus surprenants à l’Omnium Banque Nationale de Toronto

Bien qu’il doive défendre son titre dans une autre ville, le Tchèque a eu un parcours relativement facile, car le tableau s’est effondré autour de lui. Il était d’ailleurs le seul des quatre premières têtes de série à atteindre les quarts de finale.

Ce n’est qu’en demi-finale qu’il a vraiment été mis au défi alors qu’il a dû combler un écart d’une manche contre Shlomo Glickstein avant de prendre la mesure de son seul rival du Top 10, Eliot Teltscher, lors du match ultime. Il est ainsi devenu le premier des cinq joueurs (avec Andre Agassi, Andy Murray, Novak Djokovic et Rafael Nadal) à être couronné à Toronto et à Montréal deux années de suite.

1983

  • Tête de série : 2e
  • Finale : bat Jarryd [Q] 6-2, 6-2
  • Nbre de têtes de série battues : 3
  • Manche perdue : 1
  • Jeux perdus : 22

Vitas Gerulaitis a privé Lendl d’un triplé lors de la finale de 1982, mais le Tchèque est revenu en force l’année suivante.

Lire aussi : L'Omnium Banque Nationale présenté par Rogers offrira des bourses égales aux femmes et aux hommes à compter de 2027

Dans les 11 manches que Lendl a disputées cette année-là à Montréal, il n’a perdu que deux fois plus de deux jeux. Une de ces fois était lors de la manche concédée à Sandy Mayer au troisième tour, et l’autre en demi-finale contre Jimmy Connors.

Le qualifié Anders Jarryd n’a pas fait le poids contre Lendl, qui a remporté son troisième titre en quatre finales consécutives.

1987

  • Tête de série : 1er
  • Finale : bat Edberg (2e) 6-4, 7-6
  • Nbre de têtes de série battues : 3
  • Manche perdue : 0
  • Jeux perdus : 34

Une défaite surprise au premier tour en 1984 a mis fin à la séquence victorieuse de Lendl, qui était le favori pour la première fois au Canada.

Lire aussi : L’aube d’une nouvelle ère sur le circuit de la WTA

Il a dû patienter quatre ans avant de récolter un autre trophée canadien. En 1987, il a remporté pour la première fois le titre en tant que favori et c’est également la première fois qu’il a eu raison de la deuxième tête de série en finale, battant Stefan Edberg en deux manches.

C’était également la première fois que Lendl remportait les grands honneurs sans perdre une manche au cours de la semaine.

1988

  • Tête de série : 1er
  • Finale : bat Curren 7-6, 6-2
  • Nbre de têtes de série battues : 3
  • Manche perdue : 0
  • Jeux perdus : 27

Pour la deuxième année de suite, Lendl a mis la main sur la couronne sans concéder une manche à ses rivaux. De plus, il n’a jamais perdu plus de huit jeux dans un match – ce que Jimmy Connors et Kevin Curren ont réussi à lui soutirer au carré d’as et en finale.

Lire aussi : Destination OBN Toronto - Gains financiers pour le tennis féminin

Pour la deuxième fois, Lenld défendait avec succès son titre au Canada.

Connors est l’un des grands absents de la liste des champions au Canada et Lendl y est pour quelque chose. L’Américain a perdu trois fois contre le Tchèque en demi-finale.

1989

  • Tête de série : 1er
  • Finale : bat McEnroe 6-1, 6-3
  • Nbre de têtes de série battues : 3
  • Manches perdues : 3
  • Jeux perdus : 46

La deuxième tentative de Lendl pour marquer un triplé au Canada a été son parcours le plus difficile.

Sa séquence victorieuse de 22 manches a été interrompue au troisième tour par Jimmy Arias. Le Tchèque a d’ailleurs eu besoin de trois manches pour venir à bout de trois de ses rivaux, dont Andre Agassi en demi-finale.

Lire aussi : Caroline Wozniacki obtient un laissez-passer pour l'Omnium Banque Nationale présenté par Rogers

En finale, c’est John McEnroe qui s’est dressé devant Lendl, et l’Américain avait remporté leur unique affrontement en finale au Canada.

Le public s’attendait à une bataille épique à l’image de leurs affrontements précédents, mais Lendl a dominé l’Américain en ne lui accordant que quatre jeux, ce qui égalait le pointage le plus à sens unique de leur rivalité de 36 duels.

Lendl allait battre à nouveau McEnroe en quart de finale en 1992.

La domination du Tchèque au Canada a pris fin lorsqu’il s’est retiré du tournoi de 1990. Il est revenu en 1991 et a porté sa série de victoires au Canada à 18 matchs avant qu’Andrei Chesnokov ne lui inflige un premier revers depuis 1986.

Lendl a atteint une autre finale à Toronto en 1992, s’inclinant en trois manches aux mains d’Agassi.

Lire aussi : Destination OBN Montréal - Tapis vert et billets verts

En ce qui concerne le record du Tchèque, Rafael Nadal suit avec cinq triomphes, tandis que Novak Djokovic en compte quatre.

Les meilleurs joueurs de l’ATP seront de retour à Toronto cet été pour l’Omnium Banque Nationale qui se déroulera du 5 au 13 août au Sobeys Stadium. Procurez-vous vos billets dès aujourd’hui !